Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Baisse sur les prix d’antibiotiques de 20 à 40% - 19/02/2010 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les médicaments d’un prix abordable proposés aux malades sont généralement des génériques. Certains laboratoires font également des efforts pour baisser les prix. Notamment le laboratoire Glaxosmithkline qui a entamé depuis le 1er février 2010, la deuxième phase du projet d’initiative de soutien au développement sanitaire des pays d’Afrique sub-saharienne. Elle consiste à réduire de 20 à 40% les prix de ses antibiotiques majeurs. Le prix de Augmentin en sachet passe ainsi de 12370F à 7425F.

Ce projet qui a débuté le 1er avril 2009, vise à améliorer les systèmes de santé des pays les moins développés. Et s’articule autour de quatre engagements dont nous citons deux : plafonner à 25% des tarifs pratiqués dans les pays développés, les prix des produits dont Gsk est détenteur du brevet. Réinvestir 20% des profits réalisés dans ces pays dans les infrastructures sanitaires et projets communautaires, au bénéfice direct des populations afin d’être impliqué activement dans le renforcement des systèmes de santé.

A l’issue d’une rencontre entre pharmaciens, médecins et le laboratoire mercredi au Novotel, Dr Dié Kacou, médecin conseil de la Mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (Mugefci) et directeur de l’hôpital des fonctionnaires, a indiqué que l’objectif visé est de donner l’information aux médecins pour qu’ils prescrivent des médicaments moins chers. Et dire également aux malades qu’il existe des médicaments moins chers dans le circuit normal. Dr Atté Boka Ernest, secrétaire général du Synacasci, a lui indiqué que parler de l’accessibilité des médicaments est très important pour les praticiens, parce que c’est un moyen de prendre en charge la santé de la population.

« Dès que les prix des médicaments baissent, ils sont accessibles à la population. Nous encourageons nos camarades prescripteurs à aller dans ce sens pour que les malades soient pris en charge », a-t-il prôné. En plus de l’accessibilité des médicaments, il a été question du contrôle de la qualité. Pr Malan Anglade, directeur du Laboratoire national de la santé, a indiqué que la sécurité des médicaments est une composante de la sécurité des patients, qui passe, selon lui, par une évaluation des risques, et la circulation des informations sur les effets indésirables. Il a également souligné la question des médicaments falsifiés, et illégaux qui contiennent des principes actifs mal dosés ou de mauvaise qualité. Le médicament falsifié introduit la notion de fraude. Qui consiste également à faire croire qu’un médicament contrefait est un original. La fraude peut toucher aussi bien les spécialités que les génériques. Le professeur Malan a expliqué que les médicaments entrent sur le territoire ivoirien sur la base d’une homologation. Une autorisation de mise sur le marché du pays d’origine est exigée. Concernant les génériques, il a indiqué que ceux qui sont autorisés en Côte d’Ivoire répondent aux mêmes critères d’efficacité que les produits de marque.

Marie-Adele Djidjé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !