Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le paludisme : près de 115 milliards Fcfa débloqués pour bouter la maladie hors du pays - 26/04/2010 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le paludisme continue de faire des victimes chez les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes en Côte d’Ivoire. Un décès sur trois en milieu hospitalier est causé par le Plasmodium (parasite provoquant la maladie). C’est ce qu’a relevé la représentante résidente de l’Unicef en Côte d’Ivoire, Mme Maarit Hirvonen hier lors de la 3ème édition de la journée mondiale de lutte contre le paludisme. Cette année, la cérémonie s’est déroulée à Jacqueville autour du thème « vaincre le paludisme : le compte à rebours est lancé ». Elle a exhorté la communauté à s’impliquer davantage dans la lutte contre cette maladie parasitaire qui peut être évitée par de simples gestes de prévention. Ce sont entre autres l’utilisation de la moustiquaire imprégnée. « Si cette pratique était généralisée, elle permettrait de prévenir la maladie et réduirait de moitié la mortalité infantile de 20% » a expliqué Mme Hirvonen, avant d’ajouter que la Côte d’Ivoire prévoit distribuer en 2010 près de 9 millions de moustiquaires, histoire de sauver des vies.

Pour le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouelé, le paludisme peut être bouté hors des frontières ivoiriennes. Ce, grâce au soutien des partenaires du système sanitaire. Il a annoncé que le Fonds Mondial pour la lutte conte le VIH-Sida, la Tuberculose et le Paludisme a débloqué 115 milliards FCFA pour la Côte d’Ivoire, pour une période de cinq ans. « Il servira à l’achat des moustiquaires, au renforcement des diagnostics dans toutes les structures sanitaires, à l’accessibilité aux médicaments et au renforcement des capacités du personnel soignant », a indiqué Dr Aka, en invitant les populations à s’impliquer dans la lutte. Aussi a-t-il exhorté les familles à fréquenter les centres de santé en cas de constat de fièvre, de céphalées (maux de tète), frissons et courbatures.

Quant au représentant du représentant résident de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Dr Juma Kariburyo, il a mis l’accent sur l’utilisation des moustiquaires imprégnées. Selon lui, 31% des ménages en Côte d’Ivoire possèdent une moustiquaire imprégnée d’insecticides (MII) contre 17% en 2006. Dr Juma a appelé les différents partenaires à travailler de concert afin de garantir l’amélioration de l’accès aux médicaments. Notons qu’en 2009, la commune de Jacqueville a enregistré 2577 cas de paludisme dont 680 cas graves.

Anzoumana Cissé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !