Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Mortalité maternelle : trop d’accouchements à domicile - 17/09/2010 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Des femmes en consultation prénatale, à l’hôpital général de Marcory. En dépit des risques encourus, nombreuses sont encore les femmes qui accouchent à domicile. Pour le seul mois de juillet, Mme Kouamé Elisabeth, sage-femme major à l’hôpital général d’Abobo-sud, a dénombre 11 accouchements à domicile, sur les 360 marqués dans le registre. «Les femmes disent toujours avoir été surprises par l’accouchement. Parfois, elles affirment n’avoir pas eu de moyens de transport au moment du travail». Cette pratique maintes fois dénoncée, selon la sage-femme, est difficile à enrayer, parce que les femmes qui s’y adonnent ne sont pas toujours les mêmes.

A l’hôpital général de Marcory, Dr Tchiny N’dri a fait la même observation. A savoir qu’il y a au moins «5 à 10% d’accouchements à domicile sur les 300 enregistrés par mois». Les raisons avancés dans ce centre de référence sont similaires. «Les femmes se disent surprises. Ou encore qu’elles sont contraintes à l’endurance par des plus âgées, qui voient d’un mauvais œil qu’on court au centre de santé, dès les premières douleurs». A ces raisons, s’ajoutent des préjugés, qui poussent les femmes à croire «qu’à l’hôpital, on opère beaucoup». Ainsi, pour fuir la césarienne, elles « boivent des mixtures ou font des purges, également des croix sur le ventre, etc. , pour accélérer l’accouchement». Au bout du compte, les bébés naissent, soit à la maison, soit dans le véhicule qui transporte la mère à la maternité, selon le professionnel, qui n’arrête pas de sensibiliser les femmes aux risques auxquels elles s’exposent ainsi.

Mme Coulibaly Aminata et Mlle Zougou Odette, assises dans la salle de consultation, au milieu d’autres femmes enceintes, en attendant d’être reçues par Dr Tchiny, affirment s’entourer de toutes les précautions, pour accoucher dans les meilleures conditions.

La première attend son 5e enfant. Agée de 41 ans, elle est plus que consciente des dangers d’un accouchement à domicile. «On ne peut pas dire qu’on est habitué à l’accouchement. C’est pourquoi je viens toujours à mes consultations. Ce matin, par exemple, mon mari m’a dit qu’il n’avait pas d’argent pour le transport, j’ai dû en emprunter à ma voisine pour venir ici».

La seconde, plus jeune et déjà mère d’un enfant de 12 ans, n’en est pas moins déterminée. « C’est un choix que d’être enceinte. Il faut l’assumer. Je fais mes consultations prénatales, pour ma santé et celle du bébé », déclare-t-elle, sous les regards satisfaits du Dr Tchiny, de la sous major, Mme Meton Sidonie, et de l’Assistante sociale, Mme Ayekpa Catherine.

Dans son programme de lutte contre les décès maternels, la directrice coordonnatrice du Programme national de la santé de reproduction-planification familiale, Dr Laurence Eliane Abhe Gnangoran, affirme avoir engagé plusieurs activités. Il s’agit notamment de la formation d’agents communautaires et religieux, pour aider à la sensibilisation des femmes aux risques des accouchements à domicile. Un programme a été également élaboré, en collaboration avec l’Unfpa, pour former les sages-femmes sorties de l’école. «Elles sont 327 sages-femmes en instance d’affectation qui vont bénéficier d’une formation aux soins obstétrical et néo natals d’urgence. A partir de la semaine prochaine, elles vont intégrer les 40 sites où les attendent une sage-femme formée. Celle-ci va leur inculquer les rudiments pour assurer des soins de qualité aux femmes».

En ce qui concerne la gratuité de la césarienne pour laquelle plaident nombre de professionnels de la santé, la directrice coordonnatrice n’écarte pas la possibilité pour la Côte d’Ivoire de l’appliquer. En raison des difficultés financières de l’Etat, elle a surtout souhaité que les autorités s’inspirent de certains pays de la sous région, où des cotisations sont levées par les communautés. Celles-ci permettent, selon elle, de constituer un fonds, pour faire face à certaines charges. «La gratuité n’est jamais absolue. Il y a toujours quelqu’un qui paye. Dans certains pays, les communautés s’organisent pour avoir une caisse pour les dépenses de cette nature » a-t-elle dit.

Marcelline Gneproust

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !