Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Epidémie de choléra à Adjamé : tous les malades sont pris en charge par le ministère de la santé - 27/01/2011 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dr. Adjobi.Dr Christine Nébout Adjobi, ministre de la Santé et de la lutte contre le Sida, était hier devant la presse à son cabinet, sis au 16e étage de la Tour C au Plateau. Elle a confirmé « la survenance d’une situation sanitaire grave, qui n’est autre qu’une épidémie de choléra, dans la commune d’Adjamé.» La ministre a affirmé que 29 malades ont été dépistés dont 7 cas de décès à ce jour. Soit une létalité de 24%. Ce, à la lumière des résultats des analyses biologiques réalisées sur ces cas par l’institut Pasteur de Côte d’Ivoire, (laboratoire de référence de l’Organisation mondiale de la santé- Oms-). Ces analyses ont permis d’identifier le Vibrio cholerae 01, microbe à base du choléra. Mais cette épidémie est, selon elle, locale, dans la mesure où elle ne s’est pas encore propagée au-delà des quartiers de Williamsville, Bromakoté et d’Adjamé Nord, tous situés dans la commune d’Adjamé.

La ministre qui prend au sérieux cette menace a souligné que le choléra est une maladie à potentiel épidémique. Un seul cas confirmé au laboratoire suffit selon elle, pour déclarer l’épidémie, en vertu du règlement sanitaire international de l’Oms. La mauvaise hygiène personnelle et environnementale, les mains sales, les dépôts d’ordures, les selles à l’air libre- sont autant de facteurs favorisant cette épidémie. Sa contamination se fait par la consommation d’aliments et d’eau souillée par le germe. Des objets tels que le linge d’un malade souillé par les selles et la manipulation directe des malades développent la transmission et la propagation de la maladie. Les diarrhées abondantes et les vomissements entraînant une déshydratation pouvant conduire rapidement au décès en sont les symptômes.

Au nom du gouvernement, la ministre a tenu à rassurer les populations que « toutes les dispositions sont prises pour endiguer cette épidémie ». Et préciser que tous les malades sont pris en charge par le ministère dans les structures hospitalières, une enquête épidémiologique et biologique ont été réalisées autour des cas confirmés. Avec à la clé une campagne de sensibilisation des communautés aux mesures d’hygiène personnelle et environnementale appropriées, dans les cours communes. De même, a- t- elle ajouté, un plan de communication pour le changement de comportement durable des populations et le renforcement de capacités des prestataires de santé sont déployés.

Enfin, la ministre de la Santé et de la lutte contre le Sida a lancé un appel au calme des populations. Avant de leur demander d’observer les mesures visant la consommation d’eau potable et d’aliments bien cuits. Il leur faut, en outre, bien laver les aliments à consommer cru, respecter le lavage des mains avec du savon et de l’eau potable avant les repas, après les selles. Le lavage systématique des wc ou latrines, la protection des aliments contre les mouches sont autant de conseils à mettre en œuvre pour garder la bonne santé, selon Dr. Adjobi.

Cissé Mamadou

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !