Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Manque de médicaments et de personnels soignants dans les zones CNO : une catastrophe sanitaire est à craindre - 08/02/2011 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le système sanitaire des zones Centre, Nord et l'Ouest (CNO) est dégradé. Cette dégradation s'est accentuée avec la crise post-électorale qui sévit en Côte d'Ivoire depuis la fin de l'élection présidentielle. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se dit préoccupée par cette situation. Dans une déclaration rendue publique hier, cette organisation a déploré le manque de personnels dans les établissements sanitaires de ces zones. « Nombre de personnels de santé ne sont pas à leur poste dans les zones CNO.

A Duekoué, seulement 20% du personnel de santé qualifiés sont en place dans les structures de santé dont certaines sont presqu'entièrement tenues par des auxiliaires, voire des volontaires » a déploré le représentant résident de l'Oms en Côte d'Ivoire, Dr. Mamadou Ball. Il a indiqué que cinq centres de ce district sanitaire, environ 30%, sont fermés. Selon lui à Man, certains membres de l'équipe-cadre de District sont absents depuis le second tour de la présidentielle de 2010. L'Oms a également relevé qu'aucun rapport sur la surveillance épidémiologique n'est disponible dans cette région depuis plusieurs mois. Et la pharmacie du CHR de Man est peu fonctionnelle.

Selon l'organisation l'OMS, cette structure a été victime d'acte de vandalisme. « Une catastrophe sanitaire n'est pas à exclure. Nous sommes préoccupés par cette situation. Si rien n'est fait, certains services seront totalement fermés, notamment les services de santé maternelle et Infantile et les services de vaccination de routine qui sont déjà sous fréquentés » a expliqué Dr. Ball. Précisant que la couverture vaccinale pour certains antigènes (Rougeole et Tétanos) va encore baisser alors qu'elle était déjà très faible. En tout cas, l'OMS en appelle aux partenaires pour que des actions concrètes, y compris le financement du Plan d'Urgence, soient menées. Ce, afin de relancer le système sanitaire dans ces zones. Aussi faut-il noter que des médicaments essentiels se font de plus en plus rares dans les structures sanitaires. Selon, l'OMS, la Pharmacie de la Santé Publique (PSP) sise à Abidjan n'a pu livrer qu'en partie les commandes de médicaments destinés à la région des montagnes.

Anzoumana Cissé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !