Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Approvisionnement en médicaments : “que l’UE respecte le droit à la santé” - 04/03/2011 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dr Boga Sako Gervais, président de la Fidhop.La Fédération ivoirienne pour les Droits de l’Homme et la vie politique (Fidhop), perçoit comme une violation des Droits de Homme, l’embargo de l’Union européenne, sur les produits pharmaceutiques. Dans une déclaration parvenue à la rédaction, Dr Boga Sako Gervais, président, insiste pour : « La levée immédiate de l’embargo émis par l’Union européenne sur les produits pharmaceutiques en Côte d’Ivoire ; que l’Union européenne respecte le droit à la santé, tel que prescrit par les instruments internationaux pertinents ».

A l’endroit de l’Etat, l’expert en Droits de l’Homme attend « qu’il mette tout en ouvre pour fournir les pharmacies en médicaments afin que la population puisse se soigner ». Quant à la communauté internationale, il l’invite « au discernement et à l’humanisme dans la recherche de solutions pacifiques à la crise ivoirienne ». Dans sa complainte, Dr Boga Sako s’appuie sur la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, en son article 22. « Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale. Elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l’effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l’organisation et des ressources de chaque pays ». Il ne manque pas d’égratigner la France. « La France qui se considère comme le pays des Droits de l’Homme par excellence, ainsi que l’Union européenne, par cette mesure privent toute la population ivoirienne sans distinction de race, de clan, ni de religion de médicaments pour se soigner, ce qui est une violation gravissime du droit à la santé qui fait partie des droits sociaux et culturels que protège la Déclaration des Droits de l’homme ». La ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, Mme Christine Adjobi a traité également les mesures asphyxiantes de l’UE de criminelles, dans une interview

Marcelline Gneproust

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !