Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Gratuité des soins médicaux : une mesure « opportune » et « courageuse » - 15/07/2011 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'atelier sur le financement de la santé, ouvert jeudi au siège de l'Oms, a été l’occasion pour le ministère de la Santé et de la Lutte contre le sida de rendre publics les premiers résultats de la mesure de gratuité des soins médicaux ordonnée le 16 avril dernier, par le Président de la République, M. Alassane Ouattara.

Ainsi, au terme de la première vague d’action qui s’est déroulée du 16 avril au 31 mai dernier, un certain nombre d’axes ont été empruntés en vue d’apprécier l’effet de la mesure d’exemption de paiement sur l’utilisation des services de santé, ainsi que sur le coût des prestations sanitaires.

Les résultats de l’étude présentés par le Dr. Raymond N’doli, directeur général adjoint de la Santé, font état de ce que la mesure d’exemption de paiement des soins décidée par le gouvernement ivoirien « a été opportune et justifiée par la situation de précarité généralisée de la population créée par la crise post-électorale ».

En outre, cette décision qualifiée de « courageuse » par le représentant pays de l’Oms en Côte d’Ivoire, Mamadou Ball, a été bien accueillie par la population qui, a démontré sa demande des services de santé par une fréquentation massive des établissements de soins pendant toute la période concernée, s’est réjoui le Dr. N’doli.

En revanche, a-t-il déploré, l’offre de soins a souffert au plan quantitatif et qualitatif par la faible satisfaction des besoins en médicaments et intrants stratégiques des hôpitaux. D’où les pénuries constatées en plusieurs établissements.

La crise post-électorale, de décembre 2010 à avril 2011, a conduit le gouvernement ivoirien à décider de l’exemption de paiement des soins du 16 avril au 31 mai 2011 par les usagers des établissements sanitaires publics, parapublics et communautaires conventionnés. Mais l’ampleur des besoins a conduit le Président de la République à décréter la gratuité des soins « jusqu’à nouvel ordre ».

Ghislaine ATTA

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !