Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Vaccination contre la Polio : PR N’DRI-YOMAN aux trousses des parents réticents - 29/10/2011 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La ministre N’Dri-Yoman en train d’administrer quelques gouttes de vaccin à un enfant. Un acte qui sauve.La ministre N’Dri-Yoman en train d’administrer quelques gouttes de vaccin à un enfant. Un acte qui sauve. Au lancement officiel du sixième passage de la campagne de vaccination contre la poliomyélite, hier, à Treichville, la ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, Pr Thérèse N’Dri-Yoman, s’est offusquée du fait que des parents refusent de présenter leurs enfants aux agents vaccinateurs.

« Les enfants que les parents cachent constituent un danger pour la cour qu’ils habitent, un danger pour l’école qu’ils fréquentent. Nous allons donc identifier les enfants, les mettre en quarantaine. Bref, nous allons prendre des mesures contre tous ces parents réticents », a-t-elle lancé, après avoir constaté qu’un parent, au quartier Biafra de Treichville, a fait sortir ses enfants pour éviter qu’ils soient vaccinés. Selon des témoignages recueillis sur place, cette personne dont le nom n’a pas été révélé, s’est toujours opposée aux passages des agents vaccinateurs. « Il nous a toujours dit qu’il va faire vacciner ses enfants en clinique. A chaque fois qu’il y a eu une campagne de vaccination, il a un prétexte pour faire sortir les enfants, on ne sait pas trop ses raisons », disent ses voisins.

La poliomyélite est une maladie handicapante et il est urgent que tous s’engagent dans la lutte contre cette pathologie. « Je suis donc là pour inviter les chefs de quartier, les leaders communautaires, les parents, les mamans à sortir les enfants de 0 à 5 ans. Quand un seul enfant n’est pas vacciné, tout son entourage est menacé, tout le pays est menacé. Que les parents écoutent les vaccinateurs et leur ouvrent les portes », a déclaré la ministre N’Dri-Yoman. Elle a affiché la volonté du gouvernement à bouter la poliomyélite hors de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique tout entière, avec l’appui des partenaires comme l’Organisation mondiale de la santé (Oms), l’Unicef, la Cdc, le Rotary International. Dans la mesure où, après cinq passages, le virus est toujours présent dans le pays, avec 36 cas enregistrés de janvier à août 2011, selon les statistiques de l’Oms. Les difficultés d’accès aux localités les plus éloignées, les préjugés, le manque de moyens matériels et financiers sont souvent évoqués par les autorités décentralisées pour expliquer la non atteinte des objectifs. « Il est donc urgent d’accéder à tous les enfants. Car nous voulons en finir totalement et définitivement avec la poliomyélite. C’est pourquoi, au Rotary, nous levons des cotisations depuis 2010 et nous allons investir 555 millions de dollars dans la vaccination. C’est donc une urgence, un défi majeur pour la Côte d’Ivoire et pour l’Afrique », a indiqué Marie-Irène Richmond Ahoua, Past-assistante Gouverneur et présidente de la commission polio plus du District 9100 du Rotary International. Ce sixième passage devra atteindre une population de sept millions d’enfants de 0 à 5 ans. Il consiste à administrer, en plus du vaccin contre la polio, une dose de vitamine A et un déparasitant. Il prend fin le 30 octobre.

GERMAINE BONI

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !