Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le VIH-SIDA : L’ONG ACONDA met en marche l’approche district - 28/10/2006 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une nouvelle donne pour le département de Sassandra. Cette localité pourra désormais intégrer l’approche district dans la lutte contre le VIH-SIDA. Ce concept initié par le ministre de la santé et de l’hygiène publique consiste à décentraliser la prise en charge des personnes vivant avec le VIH, en élargissement l’accès des soins aux malades des zones rurales. Dans la région du bas Sassandra, cette politique sera menée par l’ONG ACONDA, en partenariat avec le ministère de la santé et de l’hygiène publique. Via le programme national de prise en charge (PNPEC).

C’est ainsi que le mardi 24 octobre 2006, la structure s’est retrouvée au centre polyvalent de Sassandra pour le lancement officiel de ses activités. En présence des autorités municipales et administratives de la ville. Le Directeur exécutif des programmes de ACONDA, Dr Touré Siaka a relevé que le district de Sassandra a été choisi par sa structure grâce au dynamisme du personnel médical. L’approche district a-t-il noté, revêt plusieurs facettes. «Nous voulons développer une prise en charge globale, familiale et multidisciplinaires. Tout cela dans la décentralisation», a déclaré Dr Touré Siaka.

L’approche district, a-t-il ajouté, est très importante pour Sassandra, dont le taux de prévalence de 8 % est légèrement supérieur à la moyenne nationale (4,7 %). Le concept a été expliqué par Dr. N’Guessan Nicole de ACONDA. Selon elle, il s’agit de rendre possible le dépistage du VIH dans les zones rurales. Ainsi que la disponibilité des médicaments dans les cases de santé et autres structures sanitaires secondaires. Toute la chaîne étant coordonnée par l’hôpital général. Le médecin chef de l’hôpital général de Sassandra, Dr. Léonce N’Gbacho a quant à lui mis l’accent sur le nombre des perdus de vue lors des traitements. Cela, pour faute de moyens financiers des patients. Toute chose qui a emmené le sous-préfet de la région a salué l’acte solidaire de l’ONG ACONDA. M. Abel Gla Bi Yousan a promis apporter tout son soutien pour la réussite de l’approche district dans sa circonscription.

D. Maïmouna

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !