Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Mortalité maternelle : l’AIMAS pour le renforcement du planning familial - 05/12/2011 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le directeur exécutif de l’Aimas, M. Goussou. Koudou Lazare. Le directeur exécutif de l’Aimas, M. Goussou. Koudou Lazare. L’Agence ivoirienne de marketing social (Aimas), bien connue dans le domaine de la lutte contre le Sida, se préoccupe de la morbidité et de la mortalité maternelle, néonatale et infantile dont le taux ne fait qu’augmenter. Ayant fait la constatation qu’il y a très peu d’initiatives dans la promotion du planning familial, le moyen le plus sûr pour lutter contre ces fléaux qui persistent dans les hôpitaux, l’Aimas a produit un feuilleton, «Ma femme, mon amie» pour sensibiliser les familles à l’importance du planning familial.

« Nous ne laissons pas tomber notre programme initial de lutte contre le Sida, mais nous pensons qu’il y a beaucoup de ressources dans le VIH, alors qu’à côté, des milliers de femmes meurent en couche et des enfants meurent avant leur premier anniversaire. Ces drames ont besoin que l’on s’y penche », explique le directeur exécutif de l’Aimas, M. Goussou Koudou Lazare. En effet, malgré les nombreuses interventions, en Côte d’Ivoire, sur 100 000 naissances vivantes, 543 décès maternels sont enregistrés par an, soit deux femmes qui meurent toutes les trois heures des suites de complications liées à la grossesse et à l’accouchement. L’insuffisance de la prise en charge des soins de la mère, du nouveau-né et de l’enfant mais surtout une fécondité non planifiée engendrant des grossesses à risques, constituent les causes majeures de ces décès maternels et infantiles. A cela, il faut adjoindre la faible utilisation des services de planification familiale avec un taux de prévalence contraceptive de 10% en 1998 devant les importants besoins non satisfaits. Cette situation s’est aggravée par la crise socio-politique qui a causé la rupture de l’offre des services de planification familiale, surtout dans les zones centre, nord et ouest. Pour appuyer les initiatives déjà existantes et pilotées par le ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida, l’Aibef et les ONG spécialisées, l’Aimas, bénéficiant de l’appui financier de la coopération allemande, met en œuvre un programme de planification familiale et de prévention du VIH dont la troisième phase est en cours. D’où ce feuilleton qui est l’épine dorsale de cette nouvelle politique de sensibilisation développement à l’Aimas. «Il faut que les gens comprennent tous les dangers qu’il y a dans les grossesses non désirées, car il y a un espacement convenable à respecter. C’est pourquoi donc nous voulons agir sur les comportements. Que la prise de conscience s’opère véritablement», conseille M. Goussou Koudou. Dans cette campagne, il entend impliquer tous les partenaires, notamment les leaders religieux, communautaires,

«Parce qu’il s’agit de protéger la vie des femmes et des enfants».

Germaine Boni

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !