Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Un centre de médecine nucléaire en Côte d’Ivoire en 2012 - 30/12/2011 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Pr N’Dri-Yoman posant avec les journalistes. Le Pr N’Dri-Yoman posant avec les journalistes. La ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, le Professeur N’Dri-Yoman, veut s’attaquer à de grands chantiers au cours de l’année 2012. L’un de ces chantiers concerne la construction d’un centre de médecine nucléaire, dans les environs du Chu de Cocody. Elle a fait cette révélation jeudi, à son cabinet, au cours d’un cocktail qu’elle a offert à la presse, à l’orée de la nouvelle année.

Selon elle, le terrain est déjà acquis et déblayé et les travaux devront commencer dès le 2 janvier 2012. Ce qui permettra de réduire les frais médicaux et d’analyses des malades des cancers qui sont souvent obligés de se déplacer à l’extérieur pour se soigner. Au ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida, l’année 2012 marquera aussi le début de la construction du centre de radio thérapie, à en croire le Professeur N’Dri-Yoman. La poursuite du combat pour la baisse de la mortalité maternelle et infantile sera au cœur du programme de ce département. A ce niveau, elle a annoncé l’imminence d’un décret que le Président de la République, Alassane Ouattara, va prendre pour formaliser la gratuité de l’accouchement et de la césarienne. Au nombre des projets pour la nouvelle année, le renforcement de la promotion de la médecine de proximité, notamment pour un certain nombre de pathologie comme l’hypertension artérielle, l’obésité, etc ainsi q.ue la réhabilitation et le rééquipement des infrastructures. Depuis sa prise de fonction le 3 juin 2011, N’Dri-Yoman et son équipe se sont engagées, en dépit des difficultés de divers ordres, pour la mise en œuvre de la politique de gratuité des soins décidée par le Chef de l’Etat. « Les problèmes de santé étaient énormes. Car, pendant plus de dix ans, les infrastructures n’ont pas été réhabilitées. Le système sanitaire a subi beaucoup de dégradation. Avec la gratuité des soins qui a suscité un déferlement des populations vers les centres de santé, le travail s’est accru, mais chacun a pu faire des sacrifices pour la mise en œuvre de ce projet de gratuité», a reconnu la ministre. Pour l’avoir accompagnée dans ses activités, N’Dri-Yoman a traduit sa reconnaissance et formuler ses vœux pour la nouvelle année à tous les organes de presse (écrite et audiovisuelle). A noter aussi que durant les six derniers mois, 1,930 million de consultations ont pu être enregistrées ainsi que 103 mille interventions chirurgicales.

Germaine Boni

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !