Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Bingerville aura bientôt un centre international d’hémodialyse - 21/05/2012 - Le nouveau réveil - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Localité de 2000 habitants, située à quelques encablures de Bingerville, Adjin village était en liesse populaire sous une pluie battante, le samedi 19 mai 2012. La raison ? Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Daniel Kablan Duncan, y a posé la première pierre d’un Centre international d’hémodialyse d’un coût estimé à 1,1 milliard Fcfa.

Il a été invité à parrainer ce projet de santé communautaire, destiné à combattre l’insuffisance rénale. Un projet initié par le révérend père Sika Aké Athanase, président-fondateur de l’association "La Spiritualité saint-Joseph", basée à Toulouse, en France. "Je souffrais de cette sale maladie pendant 7 ans, en France. Mais depuis 4 ans, j’ai reçu la guérison", a déclaré le révérend-père Sika Aké. Qui a poursuivi : "Nous voulons construire ce centre pour aider les insuffisants rénaux. Malgré l’effort du gouvernement, il y a toujours de la place pour les initiatives comme la nôtre". Le ministre Duncan a exprimé, pour sa part, ses espoirs pour la réalisation de ce centre international dans un contexte de relance économique. "Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire renoue avec la croissance dont le taux se situe entre 8 et 9%. Il faut assurer une politique de santé hardie. Santé et développement ne sont pas incompatibles. Ce projet viendra renforcer celui du futur centre d’hémodialyse initié par Mme Henriette Bédié, ainsi que celui de l’hôpital mère-enfant initié par la Première Dame Dominique Ouattara", a-t-il dit.

SYLVAIN TAKOUE

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !