Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Koné Sié Daouda (président de la corporation des étudiants en chirurgie dentaire) : « La carie dentaire tue » - 13/06/2012 - Le nouveau réveil - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Tous, nous souffrons ou avons souffert de terrible mal de dent. Dans cet entretien que nous a accordé le président de la corporation des étudiants en chirurgie dentaire, celui-ci déclare que la carie peut causer la mort et est à la base de bien de maux dont nous souffrons et ignorons les causes.

Pouvez-vous présenter votre structure à nos lecteurs ?

Koné Sié Issouf, étudiant inscrit en 4ème année de chirurgie dentaire, Président de la corporation des étudiants en chirurgie dentaire de Côte d’Ivoire, association regroupant tous les étudiants en chirurgie dentaire de Côte d’Ivoire, estimés aujourd’hui à environ 185 et cette association existe depuis 1991 et travaille à l’épanouissement des étudiants en chirurgie dentaire, et à la promotion de la filière de formation en chirurgie dentaire. L’association travaille également à faire des actions sociales visant à donner la bonne information quant à la santé bucco-dentaire à nos populations.

Pour cette année, que prévoyez-vous ?

La campagne que nous entendons mener les jours à venir revêt pour nous une grande importance parce qu’elle consiste à aller vers une ville de l’intérieur pour pouvoir faire ce que nous avons l’habitude de faire ici à Abidjan. C'est-à-dire sensibilisation, dépistage et prise en charge. Nous sommes partis de certaines études qui ont été réalisées par certains de nos enseignants en 2006 qui, en conclusions de leurs études menées, disaient qu’en dehors de la ville d’Abidjan, la ville la plus touchée par les pathologies de la bouche était la ville de Daloa. Nous avons ciblé Daloa qui a une grande population et dont le ratio est disproportionné. Donc nous voulons porter cette information aux populations pour qu’elles puissent elles-mêmes se mettre à l’abri des pathologies liées à la santé bucco dentaire.

Comment comptez-vous y prendre et combien de temps durera cette campagne ?

La campagne doit se tenir sur trois jours. Du 22 au 24 juin 2012. Nous y allons avec une quarantaine d’étudiants et nous allons occuper les grandes écoles qui seront encore ouvertes en cette période-là. Nous irons aussi vers les marchés qui sont les lieux les plus fréquentés où nous allons faire des conférences publiques pour sensibiliser et recevoir par la suite tous ceux qui viendront vers nos stands pour pouvoir les dépister, les informer des pathologies qu’ils ont déjà et les tenir informés des dispositions à prendre pour éviter d’être atteints par d’autres pathologies. En collaboration avec des cabinets dentaires de la ville, nous allons procéder à des prises en charge des cas graves qui seront dépistés à nos stands.

Pour une action d’une telle envergure, de quels moyens disposez-vous ?

Nous avons approché certaines structures et personnalités qui, nous pensons, pourront nous aider dans cette campagne. Il y a le ministère de la Santé à travers le programme national de santé bucco-dentaire qui nous appuie dans ce projet depuis sa phase de réalisation, il y a le président national de l’Ordre des chirurgiens dentistes qui nous apporte son soutien. Nous avons certains amis des laboratoires pharmaceutiques qui sont prêts à nous accompagner dans ce projet. Et nous appelons les autorités politiques et administratives de la cité des Antilopes, Daloa, à nous aider dans la réalisation de cette campagne qui y va de la santé bucco-dentaire de leur population. Toutes les bonnes volontés peuvent nous joindre au 08937057 ou au 65053443.

Quelles sont les maladies auxquelles sont confrontés la plupart des malades qui se rendent chez le dentiste ?

Plus de 95 % des cas de consultation en chirurgie dentaire sont dus aux douleurs dentaires. Les gens viennent généralement voir le dentiste parce qu’ils ont mal à la dent. Et la plupart du temps, la pathologie est à un niveau vraiment avancé. Dans la mesure de nos possibilités, on rattrape ou soit c’est l’extraction. Dans les zones urbaines, ça va parce que les patients sont plus prompts à aller voir le dentiste dès qu’il y a une anomalie, on fait de moins en moins d’extraction.

Il y a peu, nous apprenions le décès d’un malade des suites de fortes douleurs à la dent. Peut-on dire que la carie dentaire tue ?

D’abord il faut savoir que toute maladie tue et comme la carie dentaire est une maladie, on peut donc dire que la carie dentaire tue. La carie dentaire, selon le classement de l’Oms, est le 4ème fléau mondial. Elle a une forte incidence sur nos populations. L’organe humain étant un tout, l’infection qui va commencer au niveau d’une dent, et qui est mal traitée, ou qui n’est pas traitée carrément, peut se répandre à l’ensemble du corps. Les organes qui peuvent être atteints par la dissémination ou par la prolifération de l’infection, c’est le cœur. Il y a l’endocardite d’Ossler qui est directement liée à la carie dentaire. La carie dentaire peut être à la base de méningite, elle peut être à la base de rhumatisme articulaire aigu, c’est des maladies qu’on connait et dont on ignore qu’elle peut être causée par la carie dentaire. Donc la carie dentaire peut causer la mort. Il est vrai que ce n’est pas le même taux de morbidité que le Sida et le paludisme mais la carie dentaire peut être à la base de décès.

Interview réalisée par Jean Prisca

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !