Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le cancer : LICC engage des actions de proximité - 18/11/2006 - Notre Voie - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Mlle Bintou Bourgoin, présidente de la ligue ivoirienne contre le cancer (LICC), a lancé jeudi, à la bibliothèque nationale d'Abidjan, une campagne de sensibilisation de 21 jours (16 novembre au 6 décembre prochain) contre le cancer dans les dix communes d'Abidjan, à Bassam, Dabou, Bingerville et Anyama. Selon la présidente de LICC, l'ambition de sa ligue est d'enrayer «la longue et douloureuse progression» du cancer en Côte d'Ivoire par le renforcement des action d'information de proximité.

Jeudi, dans un décor conçu pour l'occasion et sous la protection et le regard admiratif de son père, M. Henri Bourgoin, ancien président de la fédération ivoirienne de boxe, Bintou est montée sur le ring pour engager la bataille dont la finalité est de mettre KO le cancer qui a malheureusement emporté sa mère, il y a plusieurs années. Pour l'occasion, elle a pu arracher le soutien du premier citoyen de Côte d'Ivoire, le président Laurent Gbagbo, qui s'est fait représenter par son chef de cabinet, M. Kouyo Téa Narcisse.

Ce dernier, dans son allocution, a affirmé l'intérêt du chef de l'Etat pour la lutte que Mlle Bourgoin a engagé depuis 2002, date à laquelle elle a créé la LICC. Selon lui, le cancer est un drame humain auquel il faut mettre un terme. Et à l'en croire, le président Gbagbo est déjà sensibilisé sur la question, dans la mesure où «il a en projet la construction, à Yamoussoukro, d'un centre spécialisé contre le cancer».

Un tel centre s'impose quand on sait, selon le maire du plateau, M. Akossi Bendjo, que le cancer fait 16.000 victimes par an en Côte d'Ivoire. A l'échelle planétaire, poursuit-il, «si rien n'est fait, d'ici 2020, le nombre de malades du cancer atteindra 20 millions de personnes dont 14 millions dans les pays en voie de développement». C'est pourquoi Dr. Niangué Joseph, directeur de la santé communautaire et représentant le ministre de la santé et de l'hygiène publique, a rappelé la stratégie de lutte du ministère qui est la multisectorialité. C'est-à-dire, l'implication de tous les secteurs de la société ivoirienne pour informer, sensibiliser. Car en définitive, rassure Dr. Niangué, «le cancer peut se soigner et se guérir à condition d'être dépisté tôt.

La Côte d'lvoire regorge de toutes les compétences humaines pour la prise en charge du cancer». Ce qui revient à dire que le dépistage tardif de la maladie conduit à des complications qui exigent de gros moyens, hélas pas à la portée de tous. D'où l'appel à la solidarité lancé par Mlle Bourgoin pour aider les personnes déjà avancées dans la maladie. C'est pour cela qu'après la phase de mobilisation, LICC organisera un Téléthon et un dîner gala pour récolter des fonds qui seront utilisés pour la prise en charge thérapeutique des malades.

Coulibaly Zié Oumar

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !