Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Yopougon : cliniques privées / Pr. Ndri-Yoman (ministre de la Santé) inquiète : « 78% de cliniques fonctionnent sans agrément » - 15/09/2012 - Le nouveau réveil - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Au terme d’une visite de deux jours qu’elle a effectuée en Côte d’Ivoire, le ministre béninois de la Santé, Pr. Dorothée Kindé Gazard, a animé une conférence de presse, en compagnie de son homologue Ivoirien, le Pr. N’dri-Yoman Thérèse. Cette conférence a été l’occasion pour l’hôte de la Côte d’Ivoire de procéder à la présentation de la 1ère conférence internationale des ministres de la Santé sur la prévention et le contrôle de l’infection en milieu de soins en Afrique.

Conférence prévue pour se dérouler du 10 au 14 décembre 2012 à Cotonou au Bénin et couplée au colloque régional des opérateurs économiques et financiers du secteur de la santé en Afrique. La conférence de presse se situe après une visite des deux ministres dans les établissements sanitaires privés. Révélant les résultats d’une inspection dans la commune de Yopougon, la plus grande commune de Côte d’Ivoire, voici le constat fait par le ministère de la Santé : «En matière d’urgence hospitalière et gestion des risques, une enquête a été faite par les services du ministère de la Santé dans la commune de Yopougon. Sur un échantillon de 381 établissements sanitaires visités, 70% ne disposent pas d’agrément du ministère de la Santé.

Ce sont des établissements sanitaires clandestins. 53,20% n’avaient pas de visite de conformité, et 30% n’ont pas de plateau technique adapté, 38% ont une gestion douteuse des déchets médicaux et 8% de gestion à haut risque» et de s’exclamer, «il y a danger». Poursuivant, elle a dit ceci, «nous avons enregistré de nombreuses plaintes concernant l’exercice illégal, des établissements sanitaires fonctionnent sans personnel de santé. Nous avons enregistré de nombreuses plaintes, 58 établissements ont été interpellés avec mise en demeure. Les établissements sanitaires sont appelés à se mettre à jour au risque d’être fermés. Une unité de contrôle et de surveillance composée de personnel du ministère et d’agents de police est sur pied» a fait savoir N’dri-Yoman. Il s’agira de traquer les cliniques boutiques dans les communes.

Jean Prisca

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !