Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Consultations foraines : des cas de cancers du col de l’utérus et de VIH-sida détectés à Toumodi - 04/11/2012 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Mme Koffi Isabelle expliquant aux sages-femmes leur importance dans la chaîne de prévention.Mme Koffi Isabelle expliquant aux sages-femmes leur importance dans la chaîne de prévention.Démarrée depuis le 17 octobre dernier, une vaste opération de consultations foraines regroupant plus d’une centaine d’agents des districts sanitaires de Yamoussoukro et de Toumodi, s’est achevée ce week-end. Organisée par le Fonds des nations unies pour la population (l’Unfpa) en collaboration avec lesdits districts sanitaires, elle a permis de détecter des cas de cancers du col de l’utérus et de Vih-sida.

En attendant les résultats de Yamoussoukro, le bilan partiel du district de Toumodi fait état de la visite 22 villages. Les équipes ont pu suivre 332 cas de grossesse dans cette région. Le dépistage de 1627 cas de Vih-sida a révélé 53 cas de séropositivité. Quant à la détection des cellules pré-cancéreuses du col de l’utérus, le résultat donne 21 cas positifs sur 871 femmes dépistées. Preuve que ces consultations foraines ont touché leurs cibles, on note plus de 400 nouvelles utilisatrices des méthodes de la planification familiale.

Au cours des enseignements post universitaire (Epu) qui ont suivi, Mme Koffi Isabelle, sage-femme, spécialiste en santé publique au programme de santé de la reproduction et de planification familiale a relevé que deux femmes meurent toutes les trois heures.

Dans sa communication sur « Le rôle capital des sages-femmes dans la réduction de la mortalité maternelle et néonatale », Dr Lehié Bi, directeur départemental de la santé, a expliqué que les sages-femmes et infirmiers sont un maillon très important de la chaîne de réduction, dans les pays qui ont actuellement des niveaux élevés de morbidité et de mortalité maternelle et infantile.

Pour le Dr Konan Yao Jules coordonnateur du bureau régional de l’Unfpa de Yamoussoukro, ce programme va impacter sur plusieurs Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Coulibaly Souleymane

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !