Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Vaccination contre la fièvre jaune : 6.535.427 personnes concernées - 05/12/2012 - Le nouveau réveil - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministère de la Santé et de la lutte contre le Sida, dans sa volonté de réduire les risques d’épidémie de fièvre Jaune en Côte d’Ivoire, lance une campagne de vaccination dans 33 districts sanitaires. L’annonce a été faite, hier, par le Pr Dagnan Simplice, Sous Directeur de la Vaccinologie à l’Institut National d’Hygiène Publique (INHP), président du comité de coordination de la campagne, au cours d’une conférence de presse qu’il a animée au cabinet du ministère de la Santé.

Cette campagne se tiendra du 7 au 13 décembre 2012 dans 33 districts sanitaires que sont: Adzopé, Agboville, Akoupé, Alépé, Sikensi, Tiassalé, Fresco, Tiebissou, Toumodi, Dabou, Jacqueville, Grand-Lahou, Bouaflé, Sinfra, Danané, Toulépleu, Bloléquin, Guiglo, Duekoué, Dimbokro, Bongouanou, Daoukro, M’Bahiakro, Prikro, Abengourou, Agnibilékro, Bettié, Divo, Lakota, Sakassou, Dabakala, Tanda et Bondoukou. «Cette grande campagne vise à réduire le risque d’épidémie de fièvre jaune dans notre pays par des vaccinations de qualité à travers une bonne gestion des déchets médicaux, une prise en charge correcte des manifestations post vaccinales indésirables et une bonne sécurité des injections», a dit le conférencier. Il a par ailleurs souligné que «La fièvre jaune est une fièvre hémorragique virale transmise par les moustiques du genre Aèdes. Elle est une maladie grave, responsable d’épidémie meurtrière qui pose un véritable problème de santé publique. La population cible de cette campagne est représentée par les personnes de neuf mois et plus excepté les femmes enceintes (enfants, femmes et les hommes)». Ce sont au total, au terme de cette deuxième phase, 6.535.427 personnes qui seront vaccinées contre la fièvre jaune. Le vaccin est sûr et efficace. Une seule injection protège pendant 10 ans au moins, voire toute la vie.

Jean Prisca

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !