Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Santé infantile : l’Oms demande à la Côte d’Ivoire de reduire de deux tiers la mortalité infantile - 16/12/2013 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Côte d’Ivoire est engagée dans le processus de l’éligibilité du Mcc, parce qu’elle fait de la santé de la mère et de l’enfant, une priorité nationale, a indiqué d’emblée, le Dr Ablé Ambroise, inspecteur, qui représentant pour l’occasion, Mme Raymonde Goudou Coffie, ministre de la santé et de la lutte contre le Sida.

Dans le cadre de l’éligibilité de la Côte d’Ivoire au millénium challenge corporation (Mcc), le ministère de la santé et de la lutte contre le sida, à travers le programme national de santé infantile et de la survie de l’enfant (Pnsi !se), a procédé ce lundi 16 décembre, à la mairie d’Abobo, à la double cérémonie de lancement officiel des activités pour l’amélioration « l’indicateur santé de l’enfant » et de la remise d’algorithmes aux responsables de structures sanitaires privées.

La Côte d’Ivoire est engagée dans le processus de l’éligibilité du Mcc, parce qu’elle fait de la santé de la mère et de l’enfant, une priorité nationale, a indiqué d’emblée, le Dr Ablé Ambroise, inspecteur, qui représentant pour l’occasion, Mme Raymonde Goudou Coffie, ministre de la santé et de la lutte contre le Sida.

Selon lui, 108 enfants sur 1000 meurent en Côte d’Ivoire avant d’atteindre l’page de 5 ans et que 70% de ces décès sont dus entre autres : aux infections comme la diarrhée, le Sida et la malnutrition. Ainsi, candidate au Mcc, a indiqué Dr Ablé, l’organisation mondiale de la santé(Oms), demande à la Côte d’Ivoire de réduire de 2 !3 le décès des enfants et de 3 !4 celui des femmes qui accouchent à l’hôpital et ce, jusqu’en 2015.

Pour le coordonnateur technique du Mcc, Ouattara Cheick, ce programme vise à réduire la pauvreté en créant les conditions d’une croissance soutenue. A l’en croire l’indicateur de santé est passé récemment au vert. C’est pourquoi, il invite les populations à s’approprier ce programme en utilisant les gestes simples pour sauver la vie des enfants. Puis, des algorithmes de prise en charge de la diarrhée et des infections respiratoires aigues (Ira) ont été remis aux responsables des structures sanitaires privées afin d’harmoniser les traitements entre le public et le privé.

Franck YEO

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !