Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la maladie à virus Ebola en Côte d’Ivoire : Pari gagné pour la ministre de la Santé - 10/09/2016 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

On avait craint le pire avec l’avènement de la maladie à virus Ebola. Constamment aux frontières de la Côte d’Ivoire, cette épizootie n’a pu arriver en terre ivoirienne. Tant les dispositions prises par la ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Raymonde Goudou-Coffie, ont permis de maintenir hors du pays la maladie à virus Ebola. Maître d’œuvre de l’application de la mesure gouvernementale relative à l’interdiction de consommation de la viande de brousse, Raymonde Goudou-Coffie, a permis à la Côte d’Ivoire de ne pas enregistrer de cas sur son sol, depuis la réapparition de la maladie à virus Ebola, au Sud de la Guinée en 2013.

Une action d’efficacité qui ne saurait être passée sous silence. Surtout qu’il y a quelque temps, la présidente du Libé- ria, Ellen Sirleaf Johnson, fort du travail abattu par la ministre de la Santé de Côte d’Ivoire pour éviter l’intrusion de cette maladie en terre ivoirienne, avait demandé au président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, de féliciter Raymonde Goudou-Coffie pour ses actions visant à ‘‘sauver le pays’’. Sur recommandation du chef de l’Etat, l’ex-ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, a mis en place une stratégie qui a montré son efficacité. En effet, là où certains pays développés, à l’instar des Etats-Unis, de l’Italie et du Royaume Uni ont montré des limites puisque quelques cas solitaires de malades à virus Ebola y ont été enregistrés, Raymonde Goudou-Coffie, faut-il le rappeler, après la découverte de premiers cas de la maladie en Guinée, a pris son bâton de pèlerin pour mettre en œuvre la politique gouvernementale.

Ce qui lui a valu de parcourir villes et hameaux, pays frontaliers de la sous-région, pour non seulement s’enquérir des causes réelles de la maladie, mais aussi expliquer la nécessité d’éviter la consommation de la viande de brousse. Elle a également partagé son expertise en animant des séminaires et conférences en Côte d’Ivoire et ailleurs et multiplié des campagnes de sensibilisation à l’effet de prévenir cette épizootie qui a enregistré sur 28.000 cas, 11.000 décès et 10.000 survivants principalement en Afrique (Liberia, Guinée, Sierra Leone).

Depuis le 8 septembre 2016, Raymonde Goudou-Coffie a annoncé officiellement la levée de l’interdiction de la consommation de la viande de brousse en Côte d’Ivoire. Toutefois, elle a pris soin d’inviter les ivoiriens à ‘‘bien cuire la viande d’agouti, d’antilope, de chauvesouris, avant consommation’’. Une décision saluée par les Abidjanais dont les réactions sur les réseaux sociaux ne manquent pas car ils pourront consommer la viande brousse non sans avoir à l’esprit les recommandations de la ministre.

JEAN-ERIC ADINGRA

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !