Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Le Chu de Bouaké reprend son fonctionnement normal en mars - 12/02/2007 - Le front - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A l’occasion de la présentation du plan stratégique de lutte contre l’ulcère de burili qui s’est déroulée, jeudi dernier, au palais de la Culture à Treichville, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique a dressé un bilan des activités de son département ministériel.

Depuis son arrivée à la tête du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, le Dr Allah Kouadio Rémi a essayé de mener des actions, malgré la crise. Ainsi, au titre des acquis, on peut noter la création d’un poste de directeur général adjoint de la santé, la coordination de tous les programmes de santé, qui sont les structures chargées d’écrire les politiques du ministre par rapport aux principales pathologies du pays, par la direction de la santé communautaire. On peut aussi noter que des idées ont été initiées dans le cadre du redéploiement des agents et travailleurs de la santé. « Nous avons engagé une politique volontariste de redéploiement du personnel de santé pour la restauration du dispositif sanitaire. Sur les 1300 cadres de la santé, plus de 300 seront affectés dans les zones centre, nord et ouest », dira Dr Allah Kouadio Rémi à cette occasion.

Abordant l’aspect du VIH/SIDA, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique a indiqué que le nombre de centres de prise en charge, de dépistage volontaire et le nombre de patients sous anti-rétroviraux, a augmenté. Concernant le dernier point, le nombre avoisine 30.000. Le traitement de cette maladie, selon le premier responsable de ce département ministériel, a été ramené de 5000 Fcfa à 3000 Fcfra par trimestre avec une réduction de 50 % pour les couples et la gratuité pour les enfants, grâce aux subventions de certains partenaires.

On peut noter par ailleurs, la réorganisation du système des urgences médicales dans le district d’Abidjan. La finalisation du nouveau schéma thérapeutique de lutte contre le paludisme.

Une innovation non moins importante a été relevée par le ministre Allah à propos de la Santé de la reproduction. Pour réduire le taux de mortalité maternelle, de nouvelles directives ont été prises préconisant que la durée moyenne du séjour après accouchement dans un centre de santé passe de 6 heures à 48 heures au minimum et à 72 heures si la disponibilité le permet.
Le ministre a annoncé « La réoccupation du Chu de Bouaké et son fonctionnement normal sont annoncés au mois de mars 2007 et les Chu des zones Cno suivront ».

Aristide Junior

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !