Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Réduction de la mortalité maternelle et infantile - 200 millions Fcfa d'équipements pour des districts sanitaires - 23/06/2017 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'Organisation des Nations Unies pour l'Enfance (Unicef) vient encore d'appuyer le gouvernement ivoirien. Dans le cadre de la lutte contre la mortalité maternelle et infantile, l'organisme onusien a offert du matériel et des médicaments d'une valeur de 200 millions FCFA au ministère de la Santé et de l'Hygiène publique. Le don a été réceptionné le lundi 19 juin 2017 par la ministre Raymonde Goudou Coffie, à la direction des infrastructures et de l'équipement (Diem), au Plateau.

Ces équipements et médicaments sont destinés au renforcement des plateaux techniques des services de maternité d'une vingtaine d'hôpitaux régionaux. La ministre Raymonde Goudou a saisi l'occasion pour une fois de plus saluer l'action des partenaires dans l'amélioration du système sanitaire ivoirien. Avec un ratio de 614 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes et 38 décès infantiles pour 1000 naissances, la Côte d'Ivoire, a-telle convenu, n'est pas un bon exemple.

Le pays est même très loin des standards de l'Organisation mondiale de la santé. A savoir 300 décès maternels pour 100 000 naissances. Mais, du travail a-t-elle indiqué est en train d'être abattu pour corriger cela. « Des évaluations nous ont permis de relever le faible niveau de formation des sages-femmes. Envoyées au fin fond du pays, elles rencontraient des difficultés auxquelles elles n'étaient pas préparées. Nous sommes donc en pleine restructuration de l'Infas. Nous avons aussi instauré le système de mentorat qui permet aux nouvelles sages-femmes d'être coachées par les anciennes. Je suis sûr que cela va nous donner des résultats satisfaisants », a-t-elle déclaré.

En plus des équipements et des médicaments, l'Unicef offrira également deux ambulances pour les districts sanitaires de Minigan et Nassian, a promis son représentant, M. Aboubacar Kampo. Il a fait savoir que ces équipements ont été acquis à travers les fonds français Muskoka, le fonds coréen Natcom et le contrat de désendettement (C2d). A cet effet, l'ambassadeur de la France, Georges Serre, a promis le soutien de son pays à la Côte d'Ivoire pour parvenir à une amélioration des indicateurs de santé.

Par Dao Maïmouna

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !