Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Reprise des activités sanitaires en zones Forces Nouvelles : 300 cadres de santé bientôt redéployés - 01/03/2007 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La reprise en mains des activités en zones Forces Nouvelles par l’Etat touchera bientôt le secteur sanitaire. A partir du mois de mars, le Centre hospitalier et universitaire (Chu) de Bouaké sera de nouveau géré par le ministère de la santé. L’annonce a été faite par le premier responsable de ce département. C’était le mardi 26 février, à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux du personnel de la Santé, à l’Institut national de santé publique (INSP). « Nous avons engagé une politique volontariste de redéploiement du personnel de santé pour la restauration du dispositif sanitaire. Sur les 1300 cadres de santé, plus 300 seront affectés dans les zones Centre, Nord et Ouest.

La reprise en main au Chu de Bouaké et son fonctionnement normal vont commencer au mois de mars 2007 et les CHR suivront », a indiqué le ministre Allah Kouadio Remi. Faisant le bilan de l’année écoulée, il a déclaré que 2006 a été « riche d’actions ». Le corps médical a-t-il soutenu a obtenu des acquis indiscutables. Notamment l’intégration de près de 1300 médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, le glissement catégoriel des cadres de la santé et l’augmentation de 100 % de l’indemnité paramédicale pour le personnel technique de la santé, qui passe de 20.000 FCF à 40.000 FCFA. Sur le plan vaccinal, il s’est réjoui de la reprise de la couverture vaccinale comprise entre 50 % et 65 %.

Ainsi que de la réduction du coût des antirétroviraux à 3000 FCFA par trimestre, avec une réduction de 50 % pour les couples et la gratuité pour les enfants. Ces acquis ont emmené le ministre de la santé à envisager l’avenir avec une nouvelle boussole. «Le nouveau plan national de développement sanitaire». «La boussole concerne également l’élaboration du code de la santé publique. Véritable instrument de mise en œuvre de l’action sanitaire, le code de la santé publique devrait constituer l’unique repère pour tous les acteurs du système de santé », a expliqué Dr Allah Kouadio. Qui par ailleurs a salué « la veillée sanitaire rigoureuse de tous les instants pour éviter les épidémies lorsque l’insalubrité était à son comble à Abidjan.

D. Maïmouna

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !