Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Cancer du sein/ Dr Touré Walatchen - "Environ 2248 cas dépistés annuellement en Côte d'Ivoire" - 16/02/2019 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le médecin-chef de l'hôpital général de Bonoua, Touré Walatchen, a sensibilisé les populations de Bonoua aux cancers du sein et du col de l'utérus. C'était ce samedi 16 février 2019, au cours du lancement des activités de la Fondation femmes shunamites en Action, structure engagée dans cette lutte.

« L'heure est grave face à l'ampleur des maladies que sont les cancers du col de l'utérus et du sein. Ce sont des pathologies qui évoluent de façon chronologique », prévient-il.

Dr Touré Walatchen a indiqué que, selon les statistiques, l'incidence en Côte d'Ivoire du cancer du col est alarmant. Soutenant qu'il est estimé à 20 à 30 cas pour 100 mille habitants.

Quant au cancer du sein, « environ 2248 cas sont dépistés annuellement en Côte d'Ivoire. Et l'on enregistre 1233 cas de décès, soit plus de la moitié des cas dépistés ». Ces résultats sont dus au fait que « le diagnostic est fait de façon tardive », a-t-il déploré.

Comme solution pour réduire ce fléau, le médecin-chef propose la prévention. « Il faut sensibiliser les femmes, mais aussi les hommes. Les hommes peuvent aussi être un canal percutant dans cette lutte », révèle-t-il. Il a invité la cible qui est la femme au dépistage précoce, à l'autopalpation des seins.

Le représentant du maire de Bonoua, Dr N'Po Yao, a insisté sur l'impact que peut avoir ces maladies. « Les cancers sont des maladies redoutables », indique-t-il. C'est pourquoi dira-t-il, « un diagnostic précoce permettra de sauver des vies ».

Par Marie-Ange Akpa

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !