Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mars 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2019
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Réduction de la mortalité maternelle et infantile : Le nouveau directeur coordonnateur du Pnsme s'engage à produire des résultats - 14/03/2019 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

"Nous sommes au temps des résultats. Beaucoup a été fait. Mais nous sommes arrivés pour produire des résultats". C'est l'engagement pris par Dr Tanoh Gnou, nouveau directeur Coordonnateur du Programme national de la santé de la mère et de l'enfant (Pnsme).

C'était à l'occasion de la réunion de concertation des acteurs et intervenants dans le domaine de la santé maternelle, néonatale et infantile en Côte d'Ivoire le vendredi 8 mars 2019 à l'Aibef, (Association Ivoirienne pour le Bien-Etre Familial). Une réunion de prise de contact visant à mieux s'imprégner des activités des partenaires du Pnsme.

A la tête du Pnsme depuis cinq mois, Dr Tanoh Gnou veut insuffler une nouvelle dynamique à ce département, en encourageant des rencontres de proximité des acteurs et en favorisant par la même occasion une meilleure répartition des ressources.

Toutefois, dans cette quête, il a constaté que « de nombreux obstacles entravent son élan vers la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile ». Notamment, "la dégradation de la qualité des services dans les maternités attribuées majoritairement au personnel de santé, les ruptures fréquentes des produits sanguins et des médicaments essentiels, la prédominance des causes médicales directes (80%), parmi lesquelles les hémorragies, les dystocies (20,4%) dans les décès maternels".

Mais, le directeur coordonnateur du Pnsme croit que l'espoir est permis quand il s'en tient au discours prononcé le 31 décembre 2019, par le Président Alassane Ouattara. Le Chef de l'État, a-t-il poursuivi, a décrété que l'année 2019 est baptisée "Année de la Santé".

Il a terminé en annonçant des grands chantiers. Entre autres, l'initiation bientôt d'une "vaste campagne de promotion de la santé maternelle néonatale et infantile à Yamoussoukro".

Le directeur général de l'Aibef, Dr Richard Allo, plusieurs acteurs et intervenants dans le domaine de la santé maternelle, néonatale et infantile en Côte d'Ivoire ont pris part à cette rencontre.

Par Isabelle Somian

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !