Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Avril 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2019
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Financement des programmes de vaccination : Le pays se prépare à prendre la relève de l'Alliance Gavi - 08/04/2019 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les données économiques de 2016-2018 révèlent que le Revenu National Brut (RNB) par habitant en Côte d'Ivoire atteint les 1 580 dollars. Ce taux, au regard des critères de l'Alliance Gavi (ou Alliance du vaccin) correspond au seuil d'éligibilité à ses financements.

Pour cette organisation, le principal bailleur des programmes de vaccination dans les pays en développement, la Côte d'Ivoire, qui est depuis 2016 en phase de transition préparatoire, entrera en phase de transition accélérée de 2020 à 2024.

Cela suppose donc qu'à partir de 2021, le pays va davantage contribuer au financement de ses programmes nationaux de vaccination jusqu'à atteindre les 100% en 2025.

C'est pour permettre à la Côte d'Ivoire de mieux aborder cette transition et se donner les moyens de prendre la relève des financements de l'Alliance Gavi qu'a eu lieu, du 1er au 5 avril, à l'espace Latrille Events à Cocody, un atelier dit de « planification de la transition accélérée de la Côte d'Ivoire à la sortie de l'éligibilité des financements Gavi d'ici 2025 ».

Cette rencontre, à laquelle ont pris part tous les acteurs locaux et partenaires de la couverture vaccinale en Côte d'Ivoire, a permis d'élaborer des alternatives de financement des programmes élargis de vaccination. Le directeur général de la Santé, Samba Mamadou, a, dans son discours d'ouverture, fait un tour d'horizon du système de santé ivoirien.

Il a présenté le Plan national de développement sanitaire (Pnds) et expliqué la mise en œuvre des réformes de la gratuité et de la Couverture maladie universelle (Cmu). Bechir Aounen, de l'Unicef, et Pascal Migaldis, au nom de Gavi, ont lancé le débat sur les études et initiatives de transition et fait des recommandations aux autorités sanitaires ivoiriennes en la matière.

L'Alliance Gavi regroupe des pays donateurs, des pays en développement, l'Organisation mondiale de la Santé (Oms), le Fonds des nations unies pour l'enfance (Unicef), la Banque mondiale, l'industrie pharmaceutique, des instituts techniques, des organisations de la société civile. La Fondation Bill & Melinda Gates est le principal bailleur.

Par Germain Gabo

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !