Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le cancer du col de l’utérus : Le vaccin H P V obligatoire pour les jeunes filles dès 9 ans - 19/11/2019 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La cérémonie officielle de l’introduction du vaccin contre le cancer du col de l’utérus dans le programme élargi de vaccination de routine en Côte d’Ivoire aura lieu le 25 novembre, à Koumassi. Le gouvernement fait désormais de la lutte contre le cancer de l’utérus une affaire personnelle. Cet engagement se traduit par la décision d’introduire le vaccin anti papillomavirus humain (Hpv) dans les vaccins de routine obligatoires en Côte d’Ivoire.

Désormais donc, toutes les filles âgées de 9 ans vivant en Côte d’Ivoire recevront deux doses de ce vaccin (Hpv 1 et Hpv 2) dans un intervalle de six mois. Pour réduire considérablement la propagation du cancer du col de l’utérus. Cette décision aura pour avantage, dira le professeur Ekra Kouadio Daniel, directeur coordonnateur du programme élargi de vaccination (Pev), de protéger la jeune fille afin de lui éviter la maladie à l’âge de 25 ans et plus. Selon les spécialistes, l’âge de 9 ans a été retenu pour la simple raison que le virus du cancer du col de l’utérus se transmet par les rapports sexuels. Il faut donc agir en amont. Or, estiment-ils, à cet âge, il est sûr que ces fillettes ne sont pas encore passées à l’acte.

Pour atteindre sa cible, le Pev entend s’appuyer sur les 2200 centres de santé répartis sur l’ensemble du territoire, mais surtout les établissements scolaires primaires où sont concentrées les filles de cet âge. Toutefois, toutes les filles du même âge qui ne sont pas scolarisés sont concernées par l’opération. D’où l’appel à la mobilisation des parents pour conduire leurs filles dans les centres de santé. Dans le processus, un carnet de vaccination sera remis au sujet vacciné pour un meilleur suivi.

Le vaccin HPV est entièrement gratuit et a une efficacité et une fiabilité prouvées à 100%. Le docteur Essoh Alima, directrice régionale de l’agence de médecine préventive, indiquera qu’en Australie et en Angleterre où ce vaccin est utilisé depuis des années, l’on constate une baisse de l’infection au papillomavirus humain. En France, le HPV est obligatoire. Il a été introduit depuis plus de dix ans en Ouganda et au Kenya. Le Sénégal l’expérimente depuis deux ans. Les 300 mille premières doses affectées à la Côte d’Ivoire ont été gracieusement offertes par l’organisation Gavi.

Marc Yevou

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !