Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le cancer du col de l’utérus : Le vaccin contre le Papillomavirus désormais disponible - 19/11/2019 - Le nouveau réveil - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

On peut le dire tout net, l’introduction du vaccin contre le Papillomavirus humain (Hpv) dans les vaccins de routine administrés par le programme élargi de vaccination viendra, à coup sûr, réduire le taux de morbidité et de mortalité chez les femmes.

En effet, au cours d’une séance de travail avec les professionnels des medias, dans les locaux de la Direction de campagne élargi contre le vaccin (Dcpev) sis à Treichville, le Pr Ekra Daniel, directeur du programme élargi de vaccination (Pev), a annoncé l’introduction du Papillomavirus humain, dans les vaccins de routine administrée par le Pev, et ce dans le cadre de la lutte contre le cancer du col de l’utérus, l’un des deux cancers de la femme et le plus meurtrier avec celui du cancer du sein. Le vaccin sera administré aux jeunes filles âgées de 9 ans. La cérémonie officielle de cette introduction dans les vaccins de routine se déroulera le 25 novembre prochain dans la commune de Treichville. Pour protéger contre le cancer du col de l’utérus, deux doses seront administrées à 6 mois d’intervalles. Un carnet de vaccination sera remis à chaque jeune fille qui aura reçu sa première dose. Un autre carnet restera dans l’établissement sanitaire qui va recevoir les jeunes filles. « C’est un vaccin sûr et efficace et qui a montré ses preuves.

On le fait à cet âge parce qu’on est sûr qu’à 9 ans, les jeunes filles n’ont pas encore eu de rapport sexuel » rassure Pr Ekra Daniel. Et de préciser que « le vaccin est la meilleure façon d’éviter le cancer du col de l’utérus, maladie très douloureuse et mortelle. Le choix des filles parce qu’elles sont les plus vulnérables. L’idéal est de vacciner les filles avant qu’elles aient leur premier rapport ». Présentant les enjeux de l’introduction du vaccin contre le HPV dans le Pev de routine, Dr Yeboua du Pv a, dans sa présentation, indiqué que l’objectif est de vacciner au moins 80% des jeunes âgées de 9 ans scolarisées et non scolarisées. Le vaccin est mis à la disposition par l’agence Gavi avec l’appui de l’Agence de médecine préventive (AMP). Le vaccin est gratuit et sera vulgarisé dans les 2.200 centres de santé.

J.P

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !