Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Déchets toxiques / 10 mois après le scandale : Des cas graves de santé, déclarés - 04/05/2007 - Le front - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dix (10) mois après le déclenchement du scandale de déchets toxiques à Abidjan, les populations continuent de souffrir le martyre. Plusieurs cas graves de malformations, de ralentissements cardiaques et de ralentissement de la croissance ont été déclarés, preuve à l’appui, par le collectif des intoxiqués hospitalisés de déchets toxiques (CIHDT). C’était hier, au cours d’un point de presse, à Cocody.

En effet, pour Charles Bauza D. Koré, président du CIHDT, l’enfant Goa Marie Emmanuella âgée de 4 ans a vu son rythme cardiaque ralentir du fait des déchets toxiques. Son médecin traitant relève que son état de santé reste préoccupant. Le second cas est celui de Assiké Youémin Varlette Lynda, âgée de 14 ans. Elle souffre de splénomégalie modérée de type 1. C’est-à-dire que sa rate a augmenté. Admise à l’hôpital le 23 septembre 2006, elle présente aujourd’hui des réactions d’attardée et d’amnésie. Le dernier cas cité par le président du CIHDT est celui de sa fille, Koré Yédidia Marthe Alice, âgée de 4 mois et demi. Depuis le 04 septembre, date de son admission aux urgences jusqu’à ce jour, elle a eu la croissance largement diminuée.

De son poids de 5,950 kg à l’âge de 6 mois, elle présente toujours le même poids (6,600kg) à l’âge d’un an. Vu cet état de fait, le CIHDT a fait des recommandations. Parmi celles-ci, la mise en place d’un observatoire de veille sanitaire. Et la construction d’un centre hospitalier moderne pour prévenir ce genre de catastrophe. L’occasion a aussi été belle pour le président du CIHDT de réfuter les allégations, selon lesquelles, il serait instrumentalisé par des mains obscures pour s’attaquer aux autorités étatiques. C’est pourquoi, il a, une fois de plus, sollicité les victimes en vue de presse attache avec Shahram Taghavi, l’avocat en charge du dossier dudit collectif. Enfin, Charles Bauza D. Koré au nom du CIHDT a exigé la somme de 300 millions de Fcfa à l’Etat pour le dédommagement des personnes hospitalisées. En somme, il a demandé la publication d’une date- butoir officielle pour l’indemnisation des victimes. Par ailleurs, rendu un hommage appuyé au docteur Martial Joseph Ahipeaud pour sa disponibilité en faveur des malades du CIHDT.

Eric Djè Blé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !