Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Prévention des affections bucco dentaires : Les odontologistes chez les enfants des banlieues populaires - 25/05/2007 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une campagne de masse, pour un public jeune issu des banlieues populaires d’Abidjan. Les ondotologistes et stomatologistes ivoiriens s’en vont à la rencontre des enfants issus des familles moyennes. L’Association des Odonto Stomatologistes de Côte d’Ivoire (AOSCI), a lancé hier au Plateau, son projet intitulé ‘’ Soin de santé primaire au sein d’une population d’enfant d’âge scolaire (3 à 10 ans) des banlieues populaires d’Abidjan’’. Selon le Dr. Koffi Arthur coordonnateur du projet, 3000 enfants des communes d’Attécoubé, Abobo et Port-Bouet, en raison de 1000 par commune, sont concernés par cette vaste campagne. L’objectif de la campagne a-t-il indiqué, est de faire une large sensibilisation sur les méthodes d’hygiène bucco dentaire à la population cibles, mais également de faire un dépistage précoce des affections bucco dentaires et de faciliter l’accès aux soins dentaires des enfants des banlieues populaires d’Abidjan.

« Dans nos pays en voie de développement, les soins restaurateurs sont rares. Ceci s’explique par leur coût élevé par rapport aux moyens financiers de nos populations et l’absence de structures dentaires. De ce fait, les dents cariées finissent toujours par être extraites », a commenté Dr. Koffi. A travers cette campagne de sensibilisation et dépistage précoce, l’AOSCI a-t-il ajouté, va mettre en œuvre une politique de soins de santé primaire auprès des enfants des établissements primaires de ces communes. Dont la population, constituée généralement d’ouvriers d’employés et de petits commerçants, à revenus mensuels faibles se trouve confronter à ce genre de situation. « La prévalence de la carie dentaire chez les enfants est de 73% et constitue selon les experts de l’OMS la 2è cause d’absentéisme après les maladies oculaires en milieu scolaire », a-t-il déclaré. La campagne a indiqué Dr. Daiha Alain président de l’AOSCI, a débuté hier même dans la commune d’Attécoubé. « Une équipe de 10 chirurgiens dentistes, assistée de 3 assistants dentaires, équipée d’un laboratoire dentaire mobile exécuteront la campagne qui durera 10 jours dans chaque commune. Les soins sont entièrement gratuits », a-t-il soutenu. L’AOSCI a indiqué son président, bénéficie du soutien de la société Unilever et de la Fédération dentaire internationale.

DM

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !