Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

CHU de Treichville / Paiement de primes : Le personnel en grève illimitée - 27/06/2007 - Le front - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le centre hospitalier universitaire (Chu) de Treichville est encore paralysé depuis quelques semaines. Suite à une grève illimitée déclenchée par tout le personnel. Selon Fofana Ahmed, l’un des responsables du mouvement des infirmiers diplômés d’Etat de Côte d’Ivoire (Mideci), c’est la non-satisfaction de certaines revendications qui est à l’origine de cet arrêt de travail. Il s’agit notamment de la revalorisation de la prime d’intéressement de l’année 2006, le paiement de la prime de motivation à tous les agents du Chu pour la gestion des personnes infectées par les déchets toxiques.

Par ailleurs, il faut mentionner la confection de tenue de travail (blouse) pour tout le personnel du Chu de Treichville, renouvelable chaque deux ans, la gratuité des soins à tout le personnel et leurs ayants-droit (père, mère, enfants et conjoints). A cela, il faut ajouter la mise en place effective de la mutuelle avec tous les moyens de son fonctionnement et l’amélioration des conditions de travail dans les différents services et une meilleure qualité de la restauration. A cet effet, le personnel a organisé une assemblée générale extraordinaire, vendredi dernier. A l’issue de celle-ci, les travailleurs ont décidé de poursuivre la grève jusqu’à la satisfaction totale de toutes leurs revendications.

Concernant la prime liée à la gestion des personnes intoxiquées par les déchets toxiques, ils ont décidé de déposer la liste de tout le personnel (sans exception) à la présidence. Car, selon l’un des responsables du personnel, la distribution des 100 milliards de déchets toxiques, prend en compte les Chu et leur personnel. En outre, il a été décidé au cours de cette AGE, l’annulation de l’élection des responsables de la commission technique d’établissement (CTE) du 11 juin 2007, et la mise en place d’un comité ad’hoc composé d’un représentant par corporation. La CTE est un organe consultatif qui gère la formation du personnel. Elle est consultée pour la gestion et les travaux de réhabilitation du Chu de Treichville. Concernant la restauration, les travailleurs ont accusé le directeur du Chu, le professeur Ezan Niamkey, de faire de la surfacturation.

Car, selon eux, le budget est passé de 57 à 118 millions de Fcfa de 2005 à 2006, alors que le nombre de travailleurs est resté le même.
Au nombre des revendications, le personnel a ajouté la vaccination gratuite et la réduction des frais de scanner. Rappelons que les frais de scanner s’élèvent à 50.000 Fcfa pour tout le monde hormis le personnel du Chu de Treichville, qui bénéficie d’une réduction de 50%. Ce qui revient à 25.000 Fcfa. Mais les agents veulent que ce montant soit encore revu à la baisse.

Aristide Junior

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !