Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le paludisme : Lancement du projet « Moustiquaire imprégnée » ; Atteindre 60 % de couverture nationale - 28/06/2007 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pour un travailleur, un accès palustre simple entraîne une semaine de maladie, une semaine de convalescence. Soit 14 jours d’absentéisme au travail. Si l’on estime qu’un travailleur fait 3 à 4 crises de palu par an, c’est au minimum 52 jours de non rendement pour le travailleur. Le paludisme constitue à lui seul 42% des causes d’absentéisme du travail et 52% des pertes de productions agricoles. Et pourtant, il existe un moyen efficace de lutte contre la maladie. Recommandée par l’OMS, la moustiquaire imprégnée demeure à ce jour le grand espoir de l’Etat ivoirien pour éradiquer ce mal. C’est pour promouvoir cet outil de lutte que le centre d’entomologie médical et vétérinaire (CEMV) et Cyan Communication ont mis en place le projet, «promotion de la moustiquaire imprégnée - Entreprise citoyenne ».

Lors du lancement de ce projet, au Plateau, M. Yves Grah, directeur Cyan Communication a indiqué qu’il s’agissait d’un partenariat "gagnant gagnant" avec les entreprises. « C’est un marketing opérationnel. Nous demandons aux entreprises qui ont déjà des budgets votés pour leur publicité d’acheter des moustiquaires imprégnées, sur lesquelles nous allons imprimer leurs logos et les offrir à la population. Ainsi pendant 5 ans l’entreprise à son logo dans l’intimité familiale», a-t-il expliqué. Selon M. Grah, les entreprises qui souscriront à ce projet, seront classées au rang des entreprises citoyennes et seront remerciées publiquement au cours d’une cérémonie de remise de prix. Le président de la chambre de commerce et d’industrie, Jean Louis Billon, a exhorté les patrons d’entreprises à prendre une part active à ce projet. « Faisons en sorte que cela soit un succès », a-t-il souhaité. M. Billon a également indiqué qu’à la fin des 3 ans une évaluation soit faite pour connaître le taux de pénétration de la moustiquaire imprégnée auprès de la population. L’objectif étant d’atteindre une couverture de 60%.

D. Maïmouna

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !