Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Revendications salariales : Les infirmiers, sages-femmes…, menacent - 03/09/2007 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une nouvelle crise à l’horizon. Le monde sanitaire ivoirien n’est pas totalement sorti de la zone de turbulence. A peine un consensus trouvé avec les cadres supérieurs de la santé, que le gouvernement doit faire face à de nouvelles menaces. Cette fois-ci, venant du côté des infirmiers, sages femmes, techniciens supérieurs et ingénieurs de santé, aides soignants, agents des services hospitaliers et des gestionnaires en pharmacie. Formant un collectif, ils ont déposé ce matin même sur la table du ministre de la santé un préavis d’arrête de travail pour une durée de 7 jours renouvelables à compter du mardi 11 septembre 2007. Bien avant, le collectif a tenu le week-end une assemblée générale à l’institut national de formation des agents de santé (INFAS), à Treichville.

Selon M. Daha Alfred Didier secrétaire général du syndical national des réparateurs et gestionnaires en pharmacie (SYNAPGPCI), les autres agents de la santé ont été trahis par leur tutelle et le syndicat national des cadres supérieurs de la santé (SYNACASS-CI). Il a estimé que le ministre de la santé en signant un protocole d’accord avec le SYNACASS-CI portant sur la grille salariale des médecins, abroge de facto l’arrêté interministériel n°175 du 10 octobre 2006 portant attribution, composition et fonctionnement du comité de réflexion sur le statut de l’hôpital. Et qui, a-t-il ajouté, avait abouti à la création d’une plate forme des syndicats de la santé devant débattre du statut de tous les agents des hôpitaux (du médecins jusqu’au garçon de salle. « Dès lors que le gouvernement accepte de négocier sur un seul élément de la plate forme, nous disons qu’il a dissous lui-même la plate forme. On nous a tendu une perche, saisissons là. Nous exigeons une revalorisation de notre grille salariale », a martelé le SG du SYNAPGCI. Une décision approuvée à la majorité, par les futurs grévistes venus en grand nombre.

D. Maïmouna

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !