Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Paralysie des CHU et hôpitaux - Les médecins haussent le ton : La grève maintenue jusqu`à satisfaction totale de leurs revendications - 12/09/2007 - Le nouveau réveil - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Suite à l`appel pressant que le gouvernement a lancé le dimanche dernier à l`endroit des médecins, pharmaciens, vétérinaires, en somme aux cadres supérieurs de la santé, le SYNACASS-CI, le Syndicat national des cadres supérieurs de la santé, a décidé de tenir hier mardi à l`INSP d`Adjamé une assemblée générale. La grande salle de conférence de cet institut a ainsi été prise d`assaut hier par les médecins pharmaciens, cadres supérieurs de la santé. A la quasi unanimité des membres du SYNACASS-CI, l`assemblée générale a décidé " de la poursuite de la grève sans service minimum jusqu`à satisfaction totale des revendications ". Ainsi donc, le SYNACASS-CI a décidé de façon unanime de hausser le ton face à ce que les médecins considèrent comme " un mépris du gouvernement ".

Des propositions faites par le secrétaire général, réhabilité dans ses fonctions, Dr Amichia Magloire, à savoir suspendre la grève jusqu`au 20 septembre avec un service minimum, poursuivre la grève jusqu`au 20 septembre avec un service minimum, poursuivre la grève jusqu`au 20 septembre prochain sans service minimum. L`assemblée générale a choisi de maintenir la pression sur le gouvernement, avec en prime, la satisfaction totale des revendications. Une promesse leur était toutefois faite de signer hier, le décret reconnaissant le diplôme de doctorat pour les médecins, pharmaciens, vétérinaires, cadres supérieurs de la santé. Et le 20 septembre, le décret notifiant leur salaire qui s`élève désormais à 654.000 Fcfa environ. Les membres du SYNACASS-CI ont décliné ces offres pour des actes plus concrets de la part du gouvernement. Des mouvements de défense des droits de l`homme ont pris part à l`assemblée générale. Dr Boka Sakoh de l`APDH a apporté son soutien et celui de sa structure aux médecins. Il leur a toutefois demandé d`assurer le service minimum. Quant à N`gouan Patrick de la Lidho, il a suggéré aux médecins d`amplifier la communication à l`égard de la population.

Paul Koffi

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !