Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Déclaration du SYNACASS-CI : Les médecins se mettent à la disposition de la population - 26/09/2007 - Notre Voie - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Depuis la suspension de cette malheureuse grève, le Syndicat national des cadres supérieurs de la santé de Côte d'Ivoire (SYNACASS-CI) est l'objet d'attaques tendant à le discréditer voire le diaboliser. Face à ces agissements, les médecins, pharmaciens, chirurgiens dentistes et vétérinaires, membres du SYNACASS-CI, prennent l'opinion publique nationale et internationale à témoin. Malgré leur misérable salaire de base, les cadres supérieurs de la santé se sont de tout temps rendu disponibles et proches de la population. Nous avons souvent au risque de notre propre vie pris en charge gratuitement les populations victimes d'évènements douloureux dans notre pays : - Décembre 1999 : prise en charge des victimes du premier coup d'Etat de l'histoire de notre pays, - Octobre 2000 : prise en charge des victimes des manifestations consécutives à la proclamation des résultats des élections présidentielles, - Septembre 2002 : prise en charge des blessés de guerre et des victimes de la guerre par la mise en place d'une cellule pyscho-médicale à l'INSP d'Adjamé et ce sur les fonds propres du SYNACASS-CI, - Novembre 2004 : prise en charge des victimes des événements de novembre, - Septembre 2006 : prise en charge des victimes des déchets toxiques...

La population ivoirienne ne doit pas oublier que les cadres supérieurs de la santé ont toujours été et demeureront à ses côtés. Le SYNACASS-CI demande à la population de continuer à faire confiance aux cadres supérieurs de la santé et tient à préciser que ceux-ci vont assurer avec abnégation leurs devoirs malgré tout. Tous les médecins, pharmaciens, chirurgiens dentistes et vétérinaires sont et resteront à leurs postes de travail sur toute l'étendue du territoire.

Pour le SYNACASS-CI Le Bureau Exécutif National Dr. AMICHIA Magloire Le Secrétaire Général

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !