Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la malnutrition en Côte d`Ivoire : La France appuie l`Unicef pour éradiquer le mal - 05/11/2007 - Le nouveau réveil - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Aujourd'hui en Côte d'Ivoire, 34% d'enfants souffrent de malnutrition chronique, 6,7% de cas de malnutrition aiguë. A l'ouest, les chiffres de passent les 10%. Ces cas sont liés aux problèmes de sécurité alimentaire et de la pauvreté. C'est alarmant. Si on n'arrive pas à contenir le mal, la situation sera grave". C'est le cri du cœur du représentant résident de l'UNICEF Youssouf Oomar le mardi 30 octobre à l'occasion de la signature de convention entre l'UNICEF et la coopération française représentée par Jacques de Lesquen. Signature de convention portant financement de la lutte contre la malnutrition aiguë sévère par l'ambassade de France et le financement des écoles passerelles visant au retour à l'école de 15000 enfants de 9 à 11 ans. Les volets de cette convention coûteront 75000 euros pour chaque projet. "Merci pour ce que fait la France pour les enfants de Côte d'Ivoire" a indiqué très heureux, M. Youssouf Oomar au conseiller de coopération et d'action humanitaire Jacques de Lesquen.

A son tour, il ne dit pas " Si on doit créer le développement avec les jeunes, on ne le fera avec personne. On a donc décidé de vous aider dans ce programme. La priorité pour nous, c'est les jeunes, ils constituent l'avenir". Le financement de la France permettra de former et recycler 60 agents de santé dans 12 centres de nutrition thérapeutiques et à l'approvisionnement de ces centres. Les écoles passerelles consisteront à assurer au terme d'une année, l'intégration de 15000 enfants à l'école primaire, une année pour avoir les acquis nécessaires pour reprendre la route de l'école normale.

Jean Prisca

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !