Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le VIH/SIDA: Le PAC-CI présente ses 10 ans de recherche - 21/04/2006 - Notre Voie - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le programme national de lutte contre le sida, Agence nationale de recherche sur le sida, Coopération française en Côte d'Ivoire (PAC-CI), dirigé par Pr. N'Dri Yoman, a entamé hier, à l'Ecole nationale de la statistique et de l'économie appliquée (ENSEA), la présentation des résultats de ses 10 ans de recherche sur le vih/sida en Côte d'Ivoire. Selon Pr. N'Dri Yoman, l'objectif de ces journées scientifiques qui prennent fin aujourd'hui, c'est de faire le bilan scientifique des recherches sur le vih en Côte d'Ivoire mais aussi de faire un bilan social de ces recherches.

“Le bilan scientifique, c'est de montrer que dans les pays en voie de développement, on peut mener des recherches de qualité pour des résultats exportables. Et c'est ce que nous avons démontré à travers les travaux que nous avons réalisés”, explique Pr. Yoman. Ces travaux concernent les programmes Ditrame (diminution de la transmission mère-enfant) et Cotrimo-CI (prévention des affections opportunistes par l'administration du Cotrimoxazole qui est un antibiotique utilisé en Côte d'Ivoire), et aujourd'hui, en cours d'expérimentation, le programme Trivacan qui pose la question de savoir s'il est possible d'interrompre temporairement le traitement anti-rétroviral chez les personnes vivants avec le vih et observant un traitement. Au plan social, le PAC-CI, selon son coordonnateur, veut montrer qu'à partir de la recherche, on peut étendre une prise en charge à toute la société. “Pas seulement aux personnes nanties ayant les moyens de se prendre en charge mais aussi aux pauvres”, précise-t-elle. De fait, le programme a démarré avec une file active de 500 personnes pour arriver aujourd'hui à 5000 personnes. Ces journées scientifiques ont enregistré la participation de plusieurs spécialistes dont Pr. Salamon, coordonnateur nord (en France) du PAC-CI, et Pr. Jean-François Delfraissy, directeur de l'Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS) qui finance le programme PAC-Ci. Plusieurs présentations des différentes recherches ont été faites hier par de jeunes chercheurs ivoiriens.

Coulibaly Zié Oumar

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !