Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Excellence : le prix de l’ordre des médecins décerné par Dr Adjorlolo - 30/12/2007 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les praticiens de la Santé travaillent à l’émergence d’une conscience professionnelle et éthique. Elle s’appelle Christiane Adjorlolo, chef du centre d’ophtalmologie de la Société des transports abidjanais (SOTRA). Elle a été désignée meilleur médecin de l’année 2007 par le Conseil national de l’Ordre des médecins, vendredi dernier à l’hôtel Sofitel lors de sa première soirée d’excellence. Le prix d’excellence qui lui a été décerné s’inscrit dans le cadre du plan d’action stratégique 2006-2010 du Conseil dont l’objectif principal est la redynamisation de l’institution ordinale. Ce prix qui constitue la plus haute distinction de l’Ordre a pour but de « rendre hommage à des médecins qui se sont démarqués par leurs réalisations dans différents domaines d’action ou qui ont fait preuve d’un engagement exceptionnel dans la pratique médicale au sein de la communauté nationale ou en faveur de l’institution ordinale ». Les critères qui y ont présidé sont de six ordres : compétence professionnelle, engagement personnel, humanisme, réalisations particulières sur une période prolongée, initiative et créativité, retombées de ses réalisations dans la communauté.

Auteur de la découverte en Côte d’Ivoire, en 2003, des premiers cas relatifs au syndrome de Sturge Weber-Krabbe et au syndrome d’Alport, deux affections rares, mortelle pour la seconde, la gagnante du prix satisfait entièrement à ces différents critères. A la Sotra où elle exerce depuis mars 2004 après un concours de recrutement réussi, elle a la réputation d’une « bonne professionnelle » et d’une véritable mère poule en qui le personnel a placé toute sa confiance, et pour cause. Elle exerce son métier avec une rare passion, un humanisme touchant et on lui prête la faculté de « lire dans les yeux de ses patients ».

Titulaire de son doctorat depuis novembre 1984, elle traîne 23 ans de carrière dont 20 passés au CHU de Treichville. Vacataire alors à la Sotra, elle a fini par rejoindre l’entreprise, dépitée par les difficiles conditions de travail dans les hôpitaux publics. « Je voulais apporter une contribution à la Sotra », dit-elle. Pari tenu et récompensé par le jury présidé par l’ancien ministre des Mines, Yed Esaïe Angora, qui aura vraiment eu le compas… dans l’œil.

Elvis Kodjo

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !