Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le paludisme : un projet en faveur des femmes enceintes et des enfants - 01/01/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

19 districts bénéficient d’un programme particulier de renforcement des capacités. Le projet pilote de " renforcement de la lutte antipaludique en situation de post conflit chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans dans 19 districts de la Côte d'Ivoire", a été lancé, récemment, à l'Institut national de la santé publique d'Adjamé (INSP). Ce projet, qui couvre 30 % du territoire ivoirien, est subventionné par le Fonds mondial à hauteur de 13.575.386 €, soit 8,9 milliards de FCFA.

En Côte d'Ivoire, "63.000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque année en milieu hospitalier de paludisme", a révélé Mme Jennifer Walsh, coordonnatrice du secteur santé à Care, bénéficiaire principal du projet. C'est pourquoi, ce projet vise à réduire de moitié le taux de mortalité et de morbidité liées à cette affection chez les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes en fin 2011. Il vise, également, à amener 80% des femmes enceintes à utiliser le traitement préventif intermittent (TPI) à la sulfadoxine pyriméthamine. Et exhorter les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes à dormir sous des moustiquaires imprégnées.

Durant deux jours, les partenaires du ministère de la Santé et de l'Hygiène publique, ainsi que les principaux acteurs venus des 19 districts, ont échangé sur le cadre de mise en œuvre du projet, le plan de suivi évaluation et la situation du paludisme dans ces zones.

Dr Allah Kouadio Rémy, ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, conscient que "le paludisme est la cause d'1/3 des décès en milieu hospitalier", a exhorté les uns et les autres à faire preuve de transparence et d'efficacité. C'est à cette condition que le projet sera une réussite. Les autres districts de la Côte d'Ivoire où sévit également cette affection, promet-il, pourront aussi bénéficier d'un autre projet de lutte contre le paludisme.

Nimatoulaye Ba

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !