Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Assainissement : la Croix-Rouge forme des animateurs - 07/01/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les maladies hydriques (choléra, fièvre typhoïde) sont en progression. En cause, la gestion de l’eau. La crise a fait resurgir les maladies causées soit par le manque d'eau, soit par sa mauvaise gestion…Si vous étiez bien formés, vous auriez apporté beaucoup dans la gestion de l'inondation survenue à Gagnoa, etc.". L'exemple de la crise et l'augmentation des risques de maladies hydriques, tels le choléra, la fièvre typhoïde, ont fortement inspiré la Croix-Rouge de Côte d'Ivoire, à en croire le responsable du service Eau et Assainissement, Guédé Jean-Claude. Aussi après avoir mis en place le " processus PHAST ", soit "participation à la transformation de l'Hygiène et de l'Assainissement", la Croix-Rouge est-elle passée à la phase de la formation des animateurs. Cette formation a démarré, hier, à l'hôtel les Grâces des Deux-Plateaux Angré. Il s'agira, selon Guédé Jean-Claude, "d'apprendre aux animateurs locaux à gérer l'eau dans leur communauté".

Un accent particulier est mis sur la sensibilisation des femmes. Parce que celles-ci constituent, selon le formateur, les acteurs essentiels dans la gestion de l'eau. " Ce sont elles qui font le ménage et la cuisine. Ce sont elles qui savent comment conserver l'eau et la transporter", dit-il.

A en croire le formateur, la gestion de l'eau constitue un véritable problème dans le monde: “…un enfant meurt toutes les 15 secondes d'une maladie liée au manque d'eau potable et à des conditions sanitaires et d'hygiène précaire”.

En Côte d'Ivoire, les cas de Zouan-Hounien, où une épidémie de choléra a fait plus de 297 malades dont six décès, ont été communiqués également aux participants.

Le projet PHAST ne concerne pour l'heure que les communes d'Abidjan et quelques villes alentour, telles Bassam, Ayamé et Tiassalé.

La formation prendra fin le mercredi 16 janvier prochain.

Marcelline Gneproust

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !