Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Medecine traditionnelle : le ministère envisage le regroupement des compétences - 18/01/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Plusieurs praticiens de la médecine traditionnelle se sont retrouvés ce vendredi matin sous l’égide du ministère de la santé. L’objectif de la rencontre : démarrer les activités de l’année 2008. C’est ce que leur a redit le Coordinateur du programme national de promotion de la médecine traditionnelle, Dr Kroa Ehoulé. En 2008, les activités vont consacrer «le regroupement des compétences», a également annoncé Dr Kroa. «Il s’agit pour nous d’identifier des tradi-praticiens de santé qui ont des spécialités, par exemple dans le domaine de la lutte contre le paludisme. Ils ont des médicaments efficaces», a en effet expliqué le coordinateur du programme national de promotion de la médecine traditionnelle. «Cela concerne aussi certaines pathologies comme le diabète. Nous sommes en train de les recenser pour voir qu’est-ce qu’ils utilisent dans le traitement du diabète», a-t-il encore affirmé.

Le «regroupement des compétences » doit permettre de « trouver de vrais médicaments», d’ici 2011, a indiqué le Dr Kroa. C’est une valorisation du travail de recherche fait par les guérisseurs traditionnels, pourrait-on dire. Mais ces derniers ne voient pas toujours la chose de cette façon, a-t-on également constaté lors de la réunion de ce vendredi matin. Pour certains, il est même «trop tôt pour le regroupement des compétences », parce que, ont-ils expliqué, il convient tout d’abord de terminer la phase d’identification de tous les tradi-praticiens. D’autres encore d’ailleurs n’ont pas manqué d’exprimer la crainte de se voir exproprier.

Selon les chiffres le Coordinateur du programme national de promotion de la médecine traditionnelle, il existe un guérisseur traditionnel pour 400 habitants en Côte d’Ivoire.

Barthélemy KOUAMÉ
barthelek@fratmat.info

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !