Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Santé publique : 28 décès pour 120 cas répertoriés à ce jour - 13/02/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Suite aux décès de deux femmes en couches à l’hôpital Houphouet-Boigny d’Abobo le mardi 5 février et au CHR de Dimbokro, 08 janvier, le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique Dr Alla Kouadio Rémi, a réagi et condamné vivement le comportement des agents de santé de ces formations sanitaires. C’était, au cours d’un point de presse qu’il a animé, mercredi dernier, au Ministère de la Santé au Plateau. Les mauvaises prestations de soins administrés aux patients, provoquant leurs décès, le détournement des médicaments par certains pharmaciens et préparateurs en pharmacie et l’augmentation fantaisiste des prix, sont, entre autres, actes condamnés et dénoncés par Dr Alla Kouadio Rémi.

Il a indiqué à cette occasion que ces dérapages sont «contraires aux règles de déontologie des différentes professions de santé, et au serment d’Hippocrate qu’ils ont prêté». «D’autant plus qu’ils sont payés pour travailler», a-t-il ajouté. Dr Alla, dans son propos liminaire, a interpellé les directeurs des formations sanitaires à prendre plus de responsabilité face à cette situation. Et réaffirmé la volonté du gouvernement à combattre ces comportements en sanctionnant leurs auteurs avec énergie. Par ailleurs, il a demandé aux populations de garder leur calme puisque le gouvernement réagit face à ces situations.

Aussi, fera-t-il savoir qu’une réflexion sera engagée dans les prochains jours au cours d’un atelier pour dégager les tenants et les aboutissements de ces comportements répréhensibles, mais y apporter une solution.

Aux personnels de santé, il a demandé de «mieux faire afin de retrouver la confiance des populations».

Abordant le volet de la méningite, le ministre a indiqué que pour cette année 2008, à la 5ème semaine, l’on note un total cumulé de 120 cas dont 28 décès, contre 205 cas l’année dernière, à la même période. Avant de dire «qu’aucun de nos districts sanitaires n’est en épidémie à ce jour». «en 2007, la Côte d’Ivoire a dénombré 779 cas et 180 décès», a fait savoir le ministre de la Santé. Toutefois, le ministre recommande que tout sujet qui doit se rendre dans une zone à risques devra se faire vacciner contre la méningite. «Tout sujet en provenance d’une zone à risques doit se faire vacciner avant d’entrer en Côte d’ Ivoire», a recommandé le ministre.

Pour faire face à cette menace, le gouvernement ivoirien a adopté un plan d’action de 1,2 milliard destiné à combler la pénurie des vaccins.

Grâce Ouattara

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !