Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Centre d’ulcère de Buruli d’Angré : rumeur sur sa fermeture ; Le ministère apporte des précisions - 04/05/2008 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le centre de prise en charge de l’ulcère de Buruli d’Angré n’est pas fermé. Il fonctionne normalement. Cette mise au point a été faite par le directeur général de la santé Pr. Anongba Danho Simplice par le biais d’un communiqué de presse. Cette précision est consécutive à une rumeur faisant état de la fermeture de cet établissement sanitaire. Il a indiqué que le gouvernement a plutôt multiplié les centres de prise en charge performants. Lesquels sont passés de 09 en 2006 à 68 au 30 avril 2008. Soit 59 centres crées en deux ans.

Concernant le cas particulier du Centre de l’ulcère de Buruli d’Angré le Ministère de la Santé et de l’hygiène publique, a informé les responsables dudit centre (les frères capucins) de certaines décisions arrêtées. Ce sont : l’interdiction formelle « d’importer » de nouveaux malades des autres régions vers le centre de prise en charge d’Angré, la réhabilitation du centre DEMI EMILE de Zouan-Hounien, pour qu’il reprenne ses activités dans les meilleurs délais. Le directeur général de la santé, a également signifié que les malades provenant des autres régions, seront transférés aux centres de prise en charge de leur choix. « Aucun malade ne sera donc abandonné sans soins », a affirmé Pr. Anongba Danho Simplice.

AC

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !