Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Secteur privé de la santé : installations anarchiques des cliniques, concurrence déloyale… L’ordre des médecins veut assainir le milieu - 29/05/2008 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le secteur privé de la santé a perdu ses repères. Les cliniques privées poussent comme des champignons, les textes régissant ce secteur ne sont plus adaptés. Pour assainir et améliorer l’environnement des affaires dans ledit secteur, un forum technique se tient depuis mercredi 28 mai dernier au CRRAE, situé au Plateau. Il s’agit pour les experts en santé d’identifier les dysfonctionnements dans ce secteur.

Pendant trois jours, les experts venus du Burkina Faso, Mali, Niger, Togo, Bénin, passeront au peigne fin, les problèmes qui minent ce secteur sanitaire. L’inspecteur général de la santé le Professeur Joseph Andoh, a expliqué que les problèmes liés au secteur privé de la santé sont d’ordre sociopolitique et économique. « Si rien est fait, le label qualité qui est l’une des stratégies clé de la politique du ministère de la santé. Risque d’être un échec au niveau du secteur privé », a-t-il averti. C’est pourquoi, il s’est réjoui de la tenue de ce forum technique qui abordera tous les aspects du dysfonctionnement du secteur privé, mais également ses rapports avec le secteur public.

L’inspecteur général de la santé a toutefois indiqué que l’assainissement ne va pas sans la mise en place d’un système de soutien financier à ce secteur. Ce, pour permettre aux professionnels de maintenir un service de qualité. Pour avoir un système sanitaire performant. Répondant aux attentes des populations trois axes doivent être pris en compte : le renforcement et l’application des dispositions législatives et réglementaires ; l’ajustement de l’offre et de la demande de soins. A cela s’ajoute la rationalisation du fonctionnement et du financement du système sanitaire (coût des actes, investissement, gestion). Le président de l’ordre des médecins, Dr Aka Koo Florent, pour sa part, a relevé que la situation du secteur privé de la santé s’est dégradée. Et qu’il faut mettre en place une plate-forme pour travailler. Abordant dans le même sens, le président de l’association des cliniques privées de Côte d’Ivoire (ACPCI), Dr. Joseph Boguifo, a signifié que l’assainissement de ce secteur s’impose. Ce forum technique ferme ses portes aujourd’hui.

Anzoumana Cissé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !