Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Insuffisance rénale : l’ONG Balibô offre du matériel médical au Samu - 29/07/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’ONG Balibô ou «Dieu merci», en langue Gouro, a offert trois générateurs et des médicaments au centre de dialyse du CHU de Cocody, jeudi. La présidente, Mme Bali Diro Hubertine, qui affirme avoir créé cette structure d’aide aux insuffisants rénaux, pour donner un sens à l’adage selon lequel «nul n’a le droit d’être heureux seul», après avoir bénéficié d’une greffe du rein, est revenue sur cette logique. «Je ne ferai pas un discours, mais un témoignage.

Balibô est mon bébé. J’ai été victime de l’insuffisance rénale et dialysée pendant cinq ans. De Tabou, j’ai eu la chance de me retrouver à Genève. Alors que ma situation semblait désespérée, j’ai bénéficié d’un rein. J’ai pu ainsi être greffée, sans faire de rejet. Je peux affirmer que je suis une privilégiée. C’est pourquoi je me suis jetée à l’eau pour aider les autres», a affirmé la présidente de l’ONG.

Elle a relevé, par ailleurs, son désir ardent de mettre en place un réseau de solidarité afin d’offrir aux insuffisants rénaux, la «possibilité de faire des dialyses et d’avoir des médicaments».

Le district d’Abidjan qui a permis la sortie du matériel stocké au port d’Abidjan pendant huit mois, a déploré, par la voix du vice-gouverneur N’Cho Kouao, la péremption de nombre de médicaments. Il a réitéré la détermination du district à combattre l’insuffisance rénale. Ce qui justifie, selon lui, les dons de matériel médical que sa structure fait souvent au centre de dialyse et surtout l’ouverture de centres de dialyse dans plusieurs communes d’Abidjan. Tout en appréciant les efforts de l’ONG Balibô, le directeur du SAMU, Dr Jacques Sissoko, a plaidé auprès de l’ambassadeur de la Confédération suisse, SEM. Dominik Langenbacher, pour l’ouverture supplémentaire de centres de dialyse à Abidjan, afin de combler le déficit dans cette commune où l’on ne compte que 31 générateurs fonctionnels.

Marcelline Gneproust

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !