Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le Sida : Les antiretroviraux désormais gratuits - 30/08/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les antirétroviraux sont gratuits sur toute l’étendue du territoire, depuis le 20 août dernier. Cette information a été donnée au cours d’un point de presse organisé par l’ONG Care International, mardi dernier, à son siège. Il s’agissait pour cette organisation de faire l’état d’avancement de ses projets et activités dans le cadre de la lutte contre le Sida d’août 2007 à juillet 2008. Care International dont le but est de contribuer à réduire la vulnérabilité des populations, a enregistré plusieurs projets comme Cara (avec plus de 450 millions de F CFA), Prema (plus de 454 millions de F CFA), Solidarité, en cours et financé par l’Union européenne.

Le plus important des projets en cours est Oasis avec une dotation financière de plus de 1 454 089 728 F CFA. Ces projets, financés en grande partie par deux bailleurs de fonds la Banque mondiale et le Pepfar, ont donné des résultats probants. Sur 635 485 personnes sensibilisées, 67 601 ont été dépistées avec retrait de leurs résultats. 8 238 personnes vivant avec la maladie bénéficient de soins et d’assistance, 800 femmes enceintes dépistées sont également traitement antirétroviral, 8650 patients et 11 899 orphelins et enfants vulnérables sont pris en charge. Selon M. Jean Paul Poirier Directeur pays adjoint, la situation socio-économique que vit la Côte d’Ivoire a augmenté les risques de contraction de la maladie. Surtout dans les zones centre, nord et ouest (CNO) où les actions de l’ONG sont renforcées.

« 4,5% de la population est touchée par cette pandémie », a révélé M. Poirier, qui a ajouté que des efforts restent à faire. D’où la nécessité de coordonner les actions de tous les partenaires et acteurs, mais aussi d’améliorer leur formation pour une maîtrise parfaite des plans stratégiques du programme national.

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !