Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Médicament de 2ème ligne contre le Sida : les médecins formés - 30/08/2008 - Notre Voie - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les médecins impliqués dans la prise en charge des personnes atteintes du VIH/SIDA ont reçu mardi à l’hôtel Novotel, une formation sur la prescription des médicaments de 2ème ligne en cas de constat d’échec de ceux de la 1ère ligne dans le traitement du patient VIH. C’était au cours d’un symposium conjointement organisé par les laboratoires Abbott, le programme national de prise en charge du VIH/SIDA et le Service des Maladies Infectieuses et Tropicale (SMIT).

Selon Dr. Francisca Ahimon, du département de virologie des laboratoires, les besoins de formation adressée aux laboratoires a porté sur le passage d’un traitement de 1ère ligne à celui de 2ème ligne. “Le but de ce symposium est donc de renforcer les capacités des médecins sur la prise de décision du passage d’un niveau à un autre”, a expliqué Mme Ahimon.
A en croire Dr. Memain du programme de prise en charge, il y a 10 à 20% de résistance selon les molécules dans le traitement de première ligne et 5 à 10% pour les cas de multi résistance. “La gamme des antirétroviraux est très limitée. Pour ne pas arriver à des résistances, il faut bien utiliser les médicaments disponibles. C'est-à-dire être adhérent et observant au traitement. C’est quand ces deux conditions ne sont pas respectées que le traitement de 2ème ligne s’impose”.

Coulibaly Zié Oumar

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !