Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Enfants malades du rein : une unité de néphrologie ouvre au CHU de Yopougon samedi - 23/09/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Des statistiques ne sont pas encore établies ; toutefois, certains regards avisés, notamment des parents, affirment que plus d’une centaine d’enfants sont touchés par les maladies du rein. En donnant l’information, hier, dans un grand hôtel du Plateau, l’Association des parents et amis des enfants malades du rein (Apemar), le chef du projet, Dr Adonis Koffi, et la Fondation Orange ont annoncé l’ouverture, samedi d’une unité de néphrologie, pour une meilleure prise en charge de ces enfants. L’Association compte mettre, en outre, l’accent sur la sensibilisation aux maladies du rein, afin de mieux informer les parents sur les précautions à prendre : «certains parents ne savent pas reconnaître les signes de cette maladie», selon la présidente de l’Apemar, Mme Koffi Monique, par ailleurs mère d’enfant malade.

Les maladies des reins sont dues, selon le Dr Adonis, à certaines pathologies usuelles, telles l’angine, les crises de paludisme, de drépanocytose. On peut en guérir en dix jours, a-t-elle dit, avant de déclarer que le signe maître est les oedèmes.

Le Pr Timité Konan Marguerite s’est pour sa part, réjouie de l’ouverture du centre de néphrologie. Elle a surtout félicité le Dr Adonis, pour avoir ressuscité ce projet d’unité de néphrologie, abordé dans les années 1974-75.

Marcelline Gneproust

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !