Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Maladies du rein : l’unité de néphrologie ouverte - 30/09/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les enfants malades du rein seront désormais pris en charge au service de pédiatrie du Chu de Yopougon, où une unité de néphrologie a été ouverte samedi. Située au deuxième étage, elle est dotée de lits, de matériels de dialyse et d’un laboratoire de biochimie fournis par la Fondation Orange, en collaboration avec l’Association des parents d’enfants malades du rein (Apemar).

Selon la secrétaire générale de la Fondation, Mme Henriette Billon, cette unité « permettra de dépister, de diagnostiquer et de traiter de façon précoce les maladies rénales de l’enfant. Quant au laboratoire de biochimie, il facilitera le traitement de l’insuffisance rénale aiguë du jeune enfant par la réalisation de dialyse péritonéale ».

A l’en croire, sa structure n’est pas à sa première action sociale. En effet, elle investit dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la culture, au grand bonheur du chef du projet, Pr Adonis Koffi Laurence, « la mère de ces enfants malades ». Celle-ci s’est réjouie de « l’aboutissement de la lutte qui a démarré en 2001 ». Sa satisfaction est d’autant plus grande que « l’insuffisance rénale est une maladie redoutable, à la base de 4 à 5% des consultations. Pis, de nombreux enfants en sont décédés par manque de matériel ». Le Pr Adonis a promis de mettre l’accent sur la politique de prévention avant de plaider pour la formation du personnel à la dialyse péritonéale.

Après avoir déploré le manque de données épidémiologiques liées à l’insuffisance rénale chez l’enfant, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le Dr Allah Kouadio, a encouragé ses collaborateurs à la prévention.

Marcelline Gneproust

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !