Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


LES REVUES APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2019
Consulter la revue


BIBLIOTHEQUE MEDICALE

E. Pilly : Maladies infectieuses et et tropicales - Plus d'informationsL'E PILLY (26e édition 2018) est l'ouvrage de référence français en Infectiologie. Ouvrage collégial du Collège des universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales (CMIT), cette 26e édition 2018 a été entièrement remise à jour et, pour la première fois, est en quadrichromie avec une maquette modernisée et une iconographie très riche et didactique... Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la rage : l’Institut Pasteur forme des agents - 21/10/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dans le cadre de la surveillance, du traitement et de l’organisation de la prévention de la rage en Côte d’Ivoire, l’Institut Pasteur a organisé un atelier de formation récemment dans l’enceinte du Chu de Cocody. Animés par les responsables du Centre National de Référence Rage (CNR-Rage), cet atelier s’adresse aux acteurs impliqués dans la surveillance, la prévention de la rage.

Selon Mme Chantal Akoua-Koffi, chef de département des virus épidémiques, il vise entre autres à former les acteurs aux techniques de prélèvement, de diagnostic de laboratoire. Et à réunir le maximum de partenaires intervenant dans la lutte contre la rage. Afin de constituer un collectif efficace poursuivant le même but et de mettre en place un système de surveillance à partir de l’expérience de la France.

Ce séminaire, selon M. Dagnan N’Cho Simplice, représentant le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, contribuera, de façon significative, à la baisse de l’exposition de la morbidité et de la mortalité humaine liée à cette maladie très dangereuse dans le pays. C’est que, pour lui, en dépit de tous les progrès réalisés au plan scientifique et médical, la rage demeure encore un problème de santé publique majeure. Et le réservoir animal de cette maladie pas encore suffisamment maîtrisé.Quatre thèmes n’ont été traités au cours de cet atelier. « Etat des lieux et contexte épidémiologique de la rage en Côte d’Ivoire» par Pr Aoussi Eba, du service des maladies infectieuses du Chu de Cocody. Et «technique de diagnostic de la rage animale et humaine au laboratoire». Présenté par les Drs Laurent Dacheux et Adjogoua de l’Institut Pasteur d’Adiopodoumé.

Zephirin Dahi

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !