Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Grèves : CHU et centres de santé désertés - 16/12/2008 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les deux syndicats des infirmiers, le Synici et le Mideci, maintiennent leur mouvement, entamé la semaine dernière. Les différents services où interviennent les infirmiers dans les Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) et les centres de santé fonctionnent au ralenti. C’est le constat, qui a été fait lundi, au Chu de Yopougon et à la formation sanitaire d’Adjamé. Un dysfonctionnement dû au mot d’ordre de grève lancé par les deux syndicats d’infirmiers de Côte d’Ivoire : le Syndicat national des infirmiers de Côte d’Ivoire (Synici) et le Mouvement des infirmiers diplômés d’Etat de Côte d’Ivoire (Mideci).

Selon Paul Pkazaï, infirmier et surveillant adjoint au service de chirurgie pédiatrique, les différents services où ses camarades interviennent sont restés fermés. A l’exception du bloc opératoire, de la réanimation et du centre d’hémodialyse où le service minimum est assuré. « Nous avons libéré les malades progressivement et leur avons demandé de revenir après la grève », a-t-il déclaré. Néanmoins, il affirme que les malades sont enregistrés par les aides-soignants et passent en consultation chez les médecins. A la formation sanitaire d’Adjamé, c’est un centre quasiment vide que nous avons découvert dans l’après-midi. La surveillante générale des unités de soins, Mme Blé, affirme que certains infirmiers ont fait acte de présence dans la matinée, mais n’ont pas travaillé. « Les médecins ont ausculté les malades, qui sont rentrés ensuite chez eux », a-t-elle ajouté. Joint par téléphone, le chef de service de communication du Chu de Yopougon, Roger Nenema, a expliqué qu’un communiqué sera produit à l’issue de cette grève afin d’en dresser le bilan.

Lassina Fofana et Mahi Mikeumeuné

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !